Francis JACOB, Gouverneur 2019-2020 du District 1790

Edito

En cette période de pandémie, à l’heure de la fin du confinement, nous devons réfléchir à ce que nous devons faire pour que le Rotary perdure et reste dans l’action face à cette catastrophe sanitaire.

Je vous proposerai deux axes de réflexion. Dans l’urgence, chacun d’entre nous doit être vigilant à  propos de la situation de tous ceux que nous côtoyons.

La première action à laquelle nous devons être très attachés consiste à faire revenir dans les clubs tous les Rotariens qui se sont éloignés par obligation sanitaire. Le plus difficile sera de reconquérir ceux qui, après cette longue période d’absence, considèrent qu’ils peuvent continuer à vivre sans le Rotary. Ensuite, regardons autour de nous, dans les clubs, nos amis de professions indépendantes, commerçants qui subissent et subiront encore longtemps les contrecoups d’une fermeture prolongée de leurs établissements et d’une reprise économique difficile. Gardons avec nous ces Rotariennes et Rotariens en aménageant si nécessaire leurs cotisations afin qu’elles ne soient pas un motif imposé de renoncement. Chacun dans ses compétences, par sa propre expérience peut apporter une aide, un conseil, un soutien. L’important dans cette démarche est d’être une force de proposition en anticipant la demande. Il est difficile pour celui qui est dans l’angoisse du futur de faire appel à son entourage, même à un ami. Un bel exemple nous est donné dans le district 1730, où un groupe de professionnels, d’abord Rotariens, puis ouvert à l’ensemble de la société, experts dans leur profession, juristes, financiers, s’est constitué en comité d’experts à disposition de tous Rotariens ou non pour apporter du soutien, de l’expérience, pour conseiller les entreprises en difficulté. Un bel exemple à suivre, qui a traité plus de 800 sollicitations d’aide en quelques mois. La majorité de professionnels en demande ne sont pas Rotariens. Quelle belle image de compétence, de solidarité et d’ouverture sur la société.

Le deuxième axe de réflexion que je vous propose est d’aider à vaincre la maladie par la vaccination en  mode préventif et les médicaments en mode curatif. Jai lancé une collecte de fonds pour l’Institut Pasteur. Nous avons actuellement reçu par la participation des clubs et des Rotariens 10 000€ environ. Aidons ces scientifiques, par notre apport financier, à trouver les molécules qui nous préserveront de ce virus Covid-19. Louis Pasteur (1822-1895) est surtout connu pour ces travaux sur la rage, dont il a découvert le vaccin le 6 juillet 1885. Il n’était pas un chercheur isolé, bien au contraire, il avait approché de nombreux domaines en travaillant sur des applications médicales, hygiéniques, agricoles et industrielles. Ces études ont été menées en collaboration avec les professionnels et industriels, agissant à la fois dans le domaine médical et économique. Je fais appel à votre générosité, le District abondera dès la connaissance du bilan financier de clôture. Les clubs, ou chacun de nous, peuvent aider la recherche en participant à cette collecte. Nous ne sommes pas les seuls dans cette action, plusieurs districts ont engagé sous des formes diverses des collectes à destination de l’Institut, le montant collecté actuel est de plus de 200 000€.  Notre don est un investissement pour l’avenir, pour nous protéger nous et nos enfants face à ce virus particulièrement dangereux.

Cet édito est le dernier, j’ai été très heureux de pouvoir communiquer avec chacune et chacun d’entre vous par le biais de cette “Lettre du Gouverneur“. Je vous souhaite à toutes, à tous, à vos proches, la réalisation des projets qui vous tiennent à cœur dans la sérénité, avec le plaisir d’œuvrer au Rotary, pour le Rotary, donc pour la société toute entière.

Francis Jacob
Gouverneur 2019-2020
District 1790