Charles CLAUDE - Gouverneur 2015-2016

Edito

Nous ne règlerons évidemment pas tous les problèmes de santé de la planète d’un coup de baguette magique, mais nos actions, notre engagement au quotidien, sont une pierre parmi tant d’autres imposée par notre adage « Servir d’abord ».​

Avec l’aide de notre Fondation bien sûr ! Celle-ci nous est, en effet, d’un grand secours grâce au financement qu'elle nous apporte dans ses six axes prioritaires pour faire le bien dans le monde.
 
En ce mois d’Avril, notre Président Ravi Ravindran nous rappelle et nous demande d’œuvrer au service de la santé des mères et des enfants. Noble cause s’il en est, qui nécessite que chaque Rotarien y consacre un peu de son temps, de son énergie et de ses compétences. 
 
Notre District, pour sa part, n’est pas en reste puisqu’il œuvre depuis un certain temps sur ce sujet en contribuant à la formation d’élèves sages-femmes à Madagascar avec cette volonté affichée d’améliorer l'accès aux soins maternels et pédiatriques. L’objectif de cette action est double :
- Réduire le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans pour cause de malnutrition, de soins de mauvaise qualité et du manque d'assainissement
- Réduire le nombre de décès de femmes enceintes par l'accès à des soins de santé génésique et par la formation de personnel qualifié
 
Mais nous ne sommes heureusement pas les seuls à œuvrer dans ce sens et l’on peut se réjouir du fait que la quasi-totalité des clubs du Rotary International financent la formation des personnels de santé, vaccinent les enfants et fournissent du matériel d'accouchement et des installations médicales mobiles. Ils sensibilisent aussi les femmes à la transmission du VIH/Sida de la mère à l'enfant, à l'allaitement au sein et à la prévention des maladies, à l’amélioration de l’accès aux soins maternels et pédiatrique. Et les exemples pourraient être multipliés
Toutes ces orientations et ces démarches convergent grâce à ce leitmotiv qui invite à "faire don de soi au monde".