Charles CLAUDE - Gouverneur 2015-2016

Edito

Il est de tradition que l’effectif soit le premier thème de l’année rotarienne. Et pour cause ! Sans nouvelles adhésions, sans renouvellement régulier, sans mobilisation de chacun d’entre nous, le Rotary international, dont l’adage 2015-2016 «  faire don de soi au monde » est suffisamment explicite, est inéluctablement voué à disparition.

Ils étaient 5 lors de la fondation du premier club à Chicago en 1905 ; nous sommes aujourd’hui, avec plus d’1 200 000 membres, bien en deçà de ce que l’on peut espérer. Le mouvement rotarien et la philosophie qui l’anime valent, en effet, plus que cela.

Je ne reprendrai pas ici les objectifs que nous avons, tous ensemble, décidé d’atteindre lors de notre précédente assemblée générale, à Thaon-les-Vosges, le 20 juin dernier. Je rappellerai simplement que le Rotary, humaniste et solidaire, certes, n’en est pas moins un mouvement de professionnels reconnus dans leur domaine d’activité qui sont tous susceptibles de présenter de nouveaux aspirants.

Cette démarche, individuelle ou collective, mais volontaire existe dans notre district. La création des Clubs de Thionville Grande Région et Nancy Héré, en permettant de franchir le cap des 1900 membres, en est la preuve. Nous pouvons encore faire mieux en nous préoccupant des jeunes qui, dans une société malade, manquent de perspectives professionnelles et de repères sociétaux. Aidons-les à trouver un stage, un emploi ! Soutenons-les dans la création de leur entreprise, quelle qu’en soit la forme, en mettant en exergue le critère des « Quatre questions » qui nous distingue des autres ! Sensibilisons-les pour qu’ils partagent nos valeurs ! Amenons les plus jeunes au sein de la famille rotarienne dans les structures qui peuvent les accueillir, en particulier l’Interact et le Rotaract! Le Rotary ne s’en portera que mieux,  alors ses rangs augmenteront naturellement. Et nous n’en serons encore qu’au début du chemin qui conduit vers le  DON DE SOI AU MONDE.