Pascal PERAN, Gouverneur 2021-2022 du District 1790

Edito

Lorsque vous lirez ces lignes, nous serons à quelques jours de l’Assemblée générale du 25 juin. Je compte sur votre présence. J’y présenterai mon « rapport moral » en tant que Président de l’association District 1790 du Rotary international. En langage rotarien : le bilan de l’année 2021 / 2022.

Je reprendrai, pour ce faire, les 5 priorités que j’avais fixées, il y a un an, lors de la précédente AG, au cours de laquelle j’avais ceint le collier de Gouverneur.

 

La Fondation, tout d’abord. Un grand merci pour votre générosité envers cette belle institution qui nous permet de réaliser de grands et beaux projets. Notre District s’est distingué cette année en se positionnant sur la plus haute marche du podium, nous sommes le meilleur district donateur de la zone. Doit-on y voir un lien de cause à effet ? Toujours est-il que la réponse positive de la Fondation au projet d’acquisition d’un séquenceur de dernière génération, porté par Nancy Émile Gallé au profit de l’Institut de cancérologie Alexis Vautrin de Lorraine vient couronner de succès cette campagne associant 50 clubs du District (dont des clubs Rotaract) et 21 clubs contact.

Les effectifs, ensuite. Force est de constater que, malheureusement, la baisse continue de ceux-ci au sein de notre District, depuis 2017, s’est poursuivie cette année encore. Je constate par ailleurs qu’elle est plus forte dans les secteurs des grandes villes qu’ailleurs. Les clubs des « Sous-préfectures » et des « Chefs-lieux de canton » semblent montrer plus de dynamisme que ceux des « Métropoles », alors que ces bassins de vie là sont en principe plus propices aux recrutements. Ce paradoxe méritera d’être analysé plus profondément sur le moyen terme pour en dégager une stratégie ciblée.

L’environnement, quant à lui est un axe nouveau qui permet aux clubs qui le souhaitent d’innover en la matière en mettant en avant cette nouvelle préoccupation par des actions ciblées en direction des jeunes. Merci à celles et ceux qui ont participé à l’action « Rosiers-Abeilles » proposée par l’interdistrict France.

La jeunesse : notre programme YEP, l’un des plus beaux du Rotary, est reparti. 20 students vont bientôt s’envoler vers leur pays d’accueil pour un échange. 20 Inbound seront donc très prochainement accueillis dans nos clubs. Le programme NGSE verra également 3 étudiants partir à l’étranger pour une période plus courte mais, je l’espère, tout aussi féconde en ce qui les concerne. J’exprime également ma reconnaissance et ma satisfaction envers les acteurs qui ont permis la création d’un nouveau club Rotaract à Metz. Il sera charté le 30 juin. Je n’oublie pas le succès de notre dernier RYLA qui aura permis de magnifiques échanges avec des jeunes motivés et avides de conseils éclairés.

Le Rebond, enfin, a eu lieu. J’ai pu visiter les 59 clubs du District en « présentiel ». La forte affluence constatée par ailleurs lors de la Conférence de District du 26 mars, autour du thème de la « Transition énergétique », a permis de mesurer l’engouement des Rotariens pour les évènements traditionnels de nos calendriers et leur retour à une vie « normale ».

Cette année rotarienne s’achève donc sur un bouquet de notes positives, malheureusement entaché de cette question de nos effectifs. Je sais que l’ensemble du monde associatif est affecté par cette problématique. Mais je pense quand même que la fidélisation de nos plus jeunes membres représente un enjeu important et un des nœuds de ce problème.

Je vous souhaite un bel été. Continuez à vous protéger, à protégez les autres et faites-vous vacciner ! Certes, la pandémie s'est éloignée, mais la menace de nouveaux variants nous incite à la prudence.

Bien amicalement,

Pascal Péran
RC Metz Rive gauche
DG 21/22 1790