Pascal PERAN, Gouverneur 2021-2022 du District 1790

Edito

Par cette formule, le Président Shekhar Mehta nous invite à nous préoccuper de la situation de nos effectifs.

Il demande à chacun d'entre nous, pendant cette année rotarienne, d'inviter un ami, une relation, une connaissance, un membre de notre famille à l'une de nos réunions statutaires, ou mieux encore à participer à l'un de nos évènements que ce soit au niveau du District ou du club.

A titre personnel, je signale que j'avais convié cinq personnes, non rotariennes, outre mon épouse, à assister à l'Assemblée générale du 3 juillet, au cours de laquelle j'ai ceint le collier de Gouverneur. Ces cinq invités ont ainsi pu découvrir nos valeurs, nos buts et nos objectifs.

La demande du Président Shekhar n'est pas nouvelle. Nous avions déjà été incités par le passé à convier une fois l'an les bénéficiaires de nos actions au sein de nos clubs pour qu'ils puissent découvrir toutes les facettes de notre mouvement.

Mais la formule actuelle nous invite à aller plus loin, en nous demandant de "ratisser large". A celles et ceux qui pourraient penser que cet objectif est superfétatoire, je répondrai que le souci des effectifs est stratégique pour le Rotary et nos clubs.

Pourquoi ?

Recruter, c'est d'abord maintenir nos effectifs. Les mouvements associatifs sont par nature soumis à la règle du vieillissement de leurs membres et de plus en plus à celle de la mobilité professionnelle. Un club qui ne recrute pas chaque année l'équivalent de 10% de ses effectifs est condamné à voir sa démographie diminuer inexorablement dans les court et moyen termes.

Recruter, c'est aussi étendre notre portée. En développant nos effectifs, nous donnons au Rotary la possibilité de rayonner plus, d'augmenter notre impact et donc d'accroitre nos capacités d'action.

Mais je vous demande également de ne pas oublier le volet fidélisation. Trop de jeunes Rotariens nous quittent après quelques années de présence seulement. Ce n'est pas normal ! Ces départs prématurés sont souvent l'expression d'une déception. Il faut nous interroger sur ces causes, pour éviter qu'elles se reproduisent, car ces départs ont deux conséquences lourdes : la première, c'est de "creuser les trous" qu'on essaye de combler en recrutant, perte d'énergie ! la seconde, c'est de "lâcher" dans la nature des personnes déçues, qui ne nous feront pas forcément une bonne publicité !

Pour revenir à “Each One, Bring One“, je rappelle l'objectif fixé à chaque club du District 1790 : accroitre son effectif "en net" de 1 membre d'ici le 30 juin 2022. Je souhaite à chacune et chacun d'entre vous une bonne rentrée, protégez-vous et faites-vous vacciner si ce n'est pas encore fait.

Amitiés rotariennes

Pascal Péran
RC Metz Rive gauche
Gouverneur D1790