Francis JACOB, Gouverneur 2019-2020 du District 1790

Edito

En cette période de grandes difficultés, de grande angoisse pour beaucoup d’entre nous devant cette pandémie du Covid-19, je souhaite vous assurer de toute mon amitié en pensant particulièrement aux familles atteintes ou ayant des leurs exposés par leur fonction.

Les Rotariens feront face à leur responsabilité, dans la vie de tous les jours qu’elle soit familiale, professionnelle ou associative.

En société, nous respecteront scrupuleusement les consignes liées au confinement imposant de nouveaux réflexes, le port de masque en fonction des lieux et circonstances, le respect les distances entre individus, dans les queues des commerces, mais tout cela vous l’entendez tous les jours dans tous les médias. Il faut s’y conformer.

L’esprit rotarien nous demande d’être encore plus solidaire avec ceux qui sont dans le besoin, dans les clubs, en ne laissant personne sans nouvelle, un petit coup de fil rompt la monotonie de l’isolement et souvent rassure.

Nous pouvons agir aussi dans nos environnements respectifs, en soutenant toutes celles et ceux qui se trouvent en difficultés pour effectuer des actes de tous les jours, faire quelques courses, apporter un soutien moral à un voisin, un ami qui est isolé. C’est l’occasion de se rapprocher de personnes dont le rythme de vie nous a amenés à nous éloigner. Mais tout cela en respectant les consignes de sécurité. Nous pouvons, à ce titre avoir beaucoup de reconnaissance envers les personnels hospitaliers, aux aides à domicile des personnes âgées, aux services des secours et tous ceux qui continuent leurs activités professionnelles au service des autres. Cette situation de blocage a stoppé net, en apparence, l’activité rotarienne. Le Rotary puise ses fondements dans la convivialité et la rencontre avec d’autres dans l’action. Beaucoup de clubs n’ont plus de vie de proximité actuellement. C’est le moment de mettre en place de nouveaux styles de communication (Skype, Zoom,) offerts par les nouvelles technologies, en devenant l’espace de ces temps de confinement, des E-clubs. Je sais que nombre d’entre eux assurent des réunions virtuelles pour maintenir les liens entre les membres. Le District continue à travailler par ce biais-là, pour traiter les dossiers qui doivent être traités virus ou pas virus.

Le calendrier a été modifié, nous n’aurons pas la venue du Président international, Mark Maloney, la convention de Honolulu a été supprimée. Le voyage de l’Amitié en Israël est suspendu. Il sera reporté l‘année prochaine aux mêmes dates, selon le même itinéraire. Cette solution est la plus adaptée à la situation actuelle, pour éviter toute pénalité. Il sera temps, l’année prochaine, pour chacun d’entre nous de nous positionner individuellement sur le maintien ou abandon de ce projet.

A l’échelon local, le séminaire de formation des présidents élus a été annulé, une prochaine date sera proposée dès que la situation le permettra.

Il me reste quelques visites à accomplir, elles seront reprogrammées pour la fin de l’année rotarienne après concertation avec les clubs ainsi que la remise de charte au nouveau club « Toul Régina ». Je tiens tout particulièrement à remercier les responsables jeunesse des clubs et notre chairman qui se sont montrés particulièrement exemplaires et professionnels pour accompagner les jeunes qui ont dû repartir dans leurs familles.

Nous vivons une situation exceptionnelle qui nous amènera à reconsidérer les paradigmes de la société actuelle. Les absences, les difficultés inconnues jusqu’à ce jour, mises en évidence par cette crise sanitaire demanderont une adaptation de notre manière d’appréhender les problèmes Notre société devra prendre en compte cette crise après que le Codiv-19 sera vaincu. J’invite les Rotariennes et le Rotarien à prendre leur téléphone, à activer les réseaux sociaux, à utiliser les moyens informatiques pour rompre cet isolement, avec leurs familles proches ou éloignées. Ne parle-t-on pas de la grande famille du Rotary ?

Prenez soin de vous, avec toute mon amitié.

Francis Jacob, Gouverneur