Compétences et enjeu d'intégration

Edito

Depuis Valéry nous savons que les civilisations sont mortelles. Notre civilisation a apporté au monde l’idée que la culture était un élément de paix.

Aujourd’hui plus que jamais il nous faut réaffirmer comme le disait Paul Harris que « Le Rotary est une force d’intégration dans un monde trop souvent dominé par des forces de désintégration ».

 

En s’illustrant dans la lutte contre l’illettrisme et l’alphabétisation, les Rotariens mettent une nouvelle fois en pratique la volonté de leur fondateur.

Nous savons qu’il n’y a pas de plus grande injustice que de priver quelqu’un de l’accès à la connaissance.

Aussi depuis 1986 le ROTARY a fait de cette lutte une priorité, conscient qu'un analphabète est beaucoup plus vulnérable et a peu de chances de connaître dans sa vie d'autre horizon que la misère. Les luttes contre l'analphabétisme faute d’accès aux connaissances et contre l'illettrisme et de capacité à utiliser les connaissances priment pour le ROTARY car c'est une condition de la Paix.

L’analphabétisme, est un obstacle à une vie meilleure, et peut même engendrer l'exclusion et la violence. C’est si vrai que l'UNESCO a depuis sa création une action forte pour parvenir à assurer la diffusion des cultures.

Il n’est pas indifférent de constater à la lumière des conflits récents que sont en deçà de plus de 20 %de leur objectif en matière d’alphabétisation, les cinq pays subsahariens, Tchad, Niger, Bénin, Burkina Faso et Mali ; ceci expliquerait-il la prééminence dans ces pays de réactions émotionnelles qui parfois priment sur la connaissance et conduisent à des réactions violentes ?

L’illettrisme constaté dans de trop nombreuses parties de notre territoire serait-il par manque de connaissance à l’origine des comportements barbares que nous avons dû déplorer ces dernières années et bien plus ces derniers jours ?

Espérons en ce début d’année propice aux souhaits, que le XXI siècle soit celui qui verra la lumière de la connaissance éclairer l’ensemble du monde permettant ainsi la disparition de l’obscurantisme en faisant se dissiper les ténèbres.

C’est le vœu que -fort des actions des clubs- je forme pour les années à venir, afin que rayonne le Rotary.