Ils ont devancé l’équipe de France de football en Russie pour le voyage de l’amitié.

Cinquante Rotariens sont allés de Moscou à Saint-Pétersbourg par la voie d’eau. Une expérience, qui a émerveillé les participants et qu’ils ont couronnée par l’étonnante nuit blanche. Récit de Bruno Vernin.

Le samedi 19 mai en tout début de matinée, une cinquantaine de Rotariens, de Rotariennes, de conjoints et d’amis se retrouvent dans la cohue de l’embarquement à Roissy après une alerte au bagage abandonné qui semble avoir tout déréglé. Heureusement tout le monde accède au le vol pour Moscou. Là, rejoints par les 40 autres participants au voyage, nous embarquons l’après-midi sur le bateau de croisière russe Rostropovitch (135m de long, 212 passagers, 105 membres d’équipage). Le lendemain, visite de Moscou et en particulier du Kremlin malheureusement sous la pluie. Premières impressions : le trafic est chargé, les voitures, sont plutôt très haut de gamme et un magasin comme le Goum héberge des stands plus luxueux que ceux du Printemps ou des Galeries Lafayette chez nous.

Nous partons le soir pour Saint-Pétersbourg par les canaux, soit 1500 km au lieu de 650 km en ligne droite. Cet itinéraire n’a été ouvert, après la fonte des glaces, qu’un mois auparavant. Nous observons avec intérêt le paysage de la Taïga et le vert tendre des bouleaux. La formule croisière permet de garder la même chambre toute la semaine et offre la possibilité de rencontres multiples au bar (large choix de vodka), au restaurant ou dans la salle des conférences.

Après quatre jours de parcours, avec de belles escales quotidiennes, nous sommes parvenus à Saint-Pétersbourg pour la visite de cette ville magnifique, par un temps superbe. Nous avons pu constater que la Russie accomplit un réel effort pour les touristes, dans l’accueil et la mise à disposition d’interprètes russe/français même dans des endroits assez improbables. Nous n’avons pu faire qu’une visite de trois heures à l’Ermitage, mais quels trésors de peintures et d’objets ! Pour parachever ce séjour, un grand nombre d’entre nous a choisi, au lieu de dormir, de faire le tour de Saint-Pétersbourg pendant la « nuit blanche » : nous étions à une période où la nuit tombe vers 23 heures avant l’aube qui vient vers deux heures du matin. La nuit n’est jamais tout à fait noire, avec des lueurs roses superbes. Les participants au voyage ont collectivement fait un don de 920€ au profit d’un hôpital d’enfants à Moscou, pour marquer leur engagement humanitaire. Ce voyage a aussi été l’occasion de créer des liens d’amitié avec les rotariens russes : nous avons rencontré les délégations de trois clubs de Saint-Pétersbourg, dont une représentant le Gouverneur du District.

Merci Jean-Paul et Jean-Claude, d’avoir initié et organisé ce beau voyage.

Bruno Vernin PDG