Cinq cents personnes se sont soumises à l’épreuve de la dictée « Tatoufo » afin de contribuer par ce jeu de l’esprit à la lutte contre l’illettrisme et l’illectronisme. Une 10ème édition placée sous le signe de la musique, de la danse et du chant.
 

Depuis dix ans les clubs services et associations messins se mobilisent pour lutter contre l’illettrisme, un handicap touchant des personnes qui après avoir suivi une scolarisation, n’ont pas acquis les bases suffisantes pour maîtriser la lecture, l’écriture ou le calcul. Ce manque ne leur permet pas d’être autonome dans les situations les plus courantes de la vie de tous les jours : lire des panneaux, des papiers administratifs, des ordonnances médicales… Générateur de souffrances, l’illettrisme est handicapant au quotidien. Il génère des freins à l’embauche et du mal être pour les personnes en entreprise. Aujourd’hui, le développement de l’informatique et le passage quasiment obligé par l’outil électronique pénalisent doublement les personnes qui ne maîtrisent pas la lecture et l’écriture.

En se mobilisant l’interclubs 57 agir ensemble contre l’illettrisme et l’illectronisme entend déployer des moyens pour agir sur le terrain.

Tatoufo, se traduit par une dictée spectacle ludique visant à récolter des fonds pour lutter contre ces fléaux. Chaque année depuis 2011, 500 personnes se prêtent au jeu et se retrouvent dans le magnifique cadre de l’Opéra-Théâtre de l’Eurométropole de Metz pour une soirée festive. Portée par 16 clubs service et associations (Rotary, Lions, Kiwanis, Soroptimist, Mixytés, Innerwheel … ) l’édition 2021 pour son 10ème anniversaire, pilotée par le Lions club Metz Doyen, a suscité un nouvel engouement. Animée par Jérôme Bergerot et avec pour marraine Nicole Faessel , la soirée s’est déroulée en deux parties.

Une dictée redoutable concoctée par Jean David, sa correction et un clin d'œil humoristique avec Julien Strelsyk pour la première ; en seconde partie, une magnifique représentation de danses et de chants par le Conservatoire municipal de Marly.

Pour la première fois la manifestation s’est déroulée avec la présence d’un interprète de l'URAPEDA pour les commentaires en langue des signes à l’attention de la communauté sourde, elle aussi confrontée à ces problèmes. La présence en nombre du public est un nouveau plébiscite pour l’Interclubs 57 qui l’encourage à continuer son action caritative. Tous les bénéfices seront, comme les autres années, remis à des organismes œuvrant sur le terrain afin d’aider les personnes à reprendre la maîtrise des mots et à sortir de l’illettrisme tout en gagnant confiance en soi. Cinq clubs Rotary de Metz étaient engagés dans cette action : Metz Frescaty, Metz Charlemagne, Metz Doyen, Metz La Fayette et Metz Sud.