Par souci de sécurité de jeunes, nous avons annulé le programme des échanges 2020-2021.

Déjà les responsables du District 1790 portent leur regard sur l’année suivante.

La France, aux côtés de l’Espagne et de l’Italie, est désormais perçue comme zone à risque Covid 19 par nos partenaires et les familles, Aussi avons-nous constaté une chute brutale des demandes mondiales d’échanges avec nos pays. Ceci ajouté à l’impossibilité de délivrer des visas aux jeunes étrangers depuis la fermeture des frontières, nous nous trouvons malgré nous, dans l’incapacité de faire vivre le programme. Car celui-ci repose précisément sur le principe des échanges. Aussi avons-nous pris la décision d’annuler le programme 2020/21. Une décision difficile à prendre, mais pour le bien-être, la sécurité de nos jeunes, et la tranquillité des familles, il est apparu plus responsable d’en décider ainsi.

En plusieurs étapes

Après l’organisation des retours de nos jeunes Français et la décision d'annuler les échanges de la prochaine promotion 2020/2021, Monique Novais notre responsable jeunesse au district avec son équipe de conseillers jeunesse (YEO) a procédé à l'étude de la situation des jeunes Inbounds“ accueillis dans le District. Elle rappelle que la santé et la sécurité de nos participants restent les priorités absolues du Rotary. L’équipe continue de suivre la situation de très près.  Parmi les modifications majeures, on relève le bus “Trip Europ“ qui ne sera pas maintenu en raison des fermetures des frontières et de l'interdiction de voyager pour des motifs sanitaires. Pas plus que le gala de fin d'année prévu début juin n’aura lieu.

Impact psychologique sur notre jeunesse

Le retour en cours des lycéens n'est pas envisagé avant fin mai. Le temps de confinement va donc s'éterniser pour eux, en attendant qu’une nouvelle décision gouvernementale intervienne d’ici-là. Nous ne devons pas minimiser l'impact psychologique du confinement sur notre jeunesse. Dans la mesure du possible, nous devons même appréhender ces aspects psychosociaux à leur juste mesure. Ils ont besoin, tout comme nous, de liberté et d'interactions sociales. Cela fait partie de notre mission d'assurer leur bien être malgré cette période difficile. Nos jeunes vont chercher à se retrouver, très probablement à l’occasion du dé-confinement. Ce qui conduit à revoir nos protocoles de sécurité et à poser de nouvelles règles de déplacement et d'accueil de nos jeunes dans le contexte de la Covid-19.

Ne pas en faire trop, ni d'en faire trop peu

Bien que nous prenions toutes les mesures pour protéger nos jeunes et leurs entourages familiaux de la contamination, aucun gouvernement, aucune organisation comme le Rotary, aucun Rotarien ou famille d'accueil ne peut garantir une non-infection de leur jeune, ou d'un membre de la famille. Personne ne peut non plus garantir un traitement approprié en cas d'infection, ni la prévenir, ni maitriser les conséquences d'une infection à la Covid-19, sur leur santé ou celle de leurs entourages. Les jeunes se sont vus remettre un memorandum principalement à destination de leurs parents naturels. Objectif : obtenir la confirmation écrite que les familles naturelles sont bien informées de cet état de fait et qu'elles l'acceptent. Le jeune engage alors une discussion avec ses parents qui enverront leur accord dès réception. Ne le perdons pas de vue, le jeune se trouve sous la responsabilité du président de club. Une concertation efficace entre les acteurs permettra un bon encadrement de notre jeunesse et des prises de décisions judicieuses ; il s'agit de ne pas en faire trop, ni d'en faire trop peu.

Rester ou partir, selon…

De ce fait, les conseillers jeunesse (Yeo) et  les familles naturelles, avec lesquelles le contact sera établi via vos jeunes du fait de leur langue d’origine, décident après concertation avec les familles d'accueil si besoin. La date de retour initialement prévue en juin a de fortes chances d'être annulée par leur compagnie aérienne. La programmation d'un vol de retour peut intervenir au-delà du 30 juin, date de fin du programme. De ce fait, le Président du club, de concert avec son conseiller, a la responsabilité d'assurer l'accueil du jeune jusqu'à son départ du territoire aussi longtemps que nécessaire. Si le visa du jeune est venu à expiration, et qu’il ne bénéficie plus d'une validité provisoire accordée par le Gouvernement en raison du confinement, le jeune entame les démarches nécessaires auprès de la Préfecture de son lieu d'accueil en France dans l'attente de la date de départ. La famille naturelle est invitée à prolonger la couverture d'assurance au prorata du temps nécessaire en contactant directement la compagnie (assurance souscrite avant leur arrivée en France et qui est obligatoire.

L’alternative : arrêt du programme

Ceci déclenche le retour dans leur pays. Si tel est le souhait des parents naturels, le plus tôt est le mieux. Ces derniers adressent directement un e-mail à cet effet, à Monique Novais. En raison des fermetures de frontières, les vols se rarifient - on compte, un ou deux vols internationaux par mois - et des mesures de quarantaine et de suivi médical peuvent s'appliquer à leur arrivée. Ceci implique pour les parents naturels l’inscription de leur enfant sur leur site internet français de l'Ambassade ou au Consulat de son pays d'origine. Il est alors déclaré sur une liste d'attente en vue de son rapatriement. Les services consulaires contactent les parents naturels du jeune dès qu'un vol est disponible. Le jeune est impérativement accompagné jusqu'à l'aéroport soit par la famille, soit par un rotarien. Pour rappel, le jeune se trouve sous la responsabilité du Rotary jusqu'au décollage. Dans certaines situations, le retour d'un jeune chez lui peut présenter un risque plus important. Les parents naturels vérifient les obligations pour les voyages internationaux (examens médicaux, autorisation préalable, escale, couvre-feu, état d'urgence), notamment les procédures de quarantaine et de suivi médical mises en place par son pays d'origine qui pourraient l’empêcher de rentrer chez lui dès son arrivée. Dans ce cas Monique vérifie personnellement, au cas par cas, que les conditions de retour ont bien été évaluées.

Cap sur la promotion 2021/22

La promotion 2021/2022 sera préparée dès la prochaine rentrée de septembre.
Aussi et pour tous les candidats qui le souhaitent ou le peuvent, les clubs sont invités à reporter leur échange à l’été 2021 sans conditions. Nous maintiendrons ces candidatures prioritaires sur la nouvelle sélection. Pour les familles qui ne souhaitent pas reporter l’échange à l’année prochaine, les frais réglés seront, bien entendu, intégralement remboursés.

Contact : votre Yeo/conseiller jeunesse ou Monique Novais responsable jeunesse “Rotary Youth exchange chairwoman“ du District – tél + 33 6 72 92 79 70 monique.novais.yep1790@gmail.com

Avec toute notre gratitude

Le District par la voix de sa responsable jeunesse tient à remercier les conseillers jeunesse pour leur solidarité et leur assistance auprès des jeunes et des familles. Elle les félicite d’être d’excellents sponsors à l’égard de tous les acteurs du programme : « Les soins et les attentions que les conseillers et les familles d’accueil leur portent nous touchent énormément, mais certainement que les parents naturels le sont beaucoup plus que nous, parce que régulièrement rassurés par les élans d'affection que vous leur portez ».

Propos recueillis par Michele LARCHEZ