Entrer dans un club c’est devenir Rotarien mais… sans obligatoirement connaître le Rotary. Chaque nouvel intronisé a « son idée » du Rotary, qu’elle vienne de son parrain, d’une recherche personnelle ou pour avoir bénéficié d’une action rotarienne. Est-ce suffisant ?

Le Rotary est avant tout un idéal de service qui possède une éthique et met à notre disposition toute une organisation pour atteindre ses objectifs dans un climat d’amitié. Aussi se doit-on d’approfondir nos connaissances. Nous avons été choisis pour nos compétences professionnelles, or nous ne pouvons être de bons professionnels sans connaître l’histoire, l’organisation, les objectifs, les réalisations de « l’entreprise » dans laquelle nous exerçons. Il en est de même dans nos clubs. Ainsi par une bonne formation, nous serons capables de communiquer de façon pertinente avec la presse, le public et d’éventuels prospects ; de faire évoluer positivement l’image du Rotary et favoriser son expansion ; de monter des actions qui correspondent aux objectifs nationaux et mondiaux du Rotary ; de bénéficier des effets levier de la Fondation ; de parler au niveau du Club le même langage rotarien qui permet de maintenir de bonnes relations amicales.

Les moyens de se former sont nombreux, soit à titre individuel : internet avec e-learning Rotary, la minute rotarienne (plus de 70 thèmes traités), le Rotarien, la lettre du Gouverneur ; soit lors de formations en groupes lors de la Convention internationale, des conférences et assemblées générales de District, formations spécifiques de District et dans les clubs.

Vous souhaitant de joyeuses fêtes de fin d’année, je prends rendez-vous en 2021, dans la prochaine Lettre du Gouverneur, afin de vous informer plus précisément sur les formations organisées par le District à l’intention des clubs.

Bernard PICHON
Responsable Formation