Voici l’heure du bilan pour le salon de la gourmandise. Sa treizième édition, mais la première sans son chef d’orchestre Gilbert L’homme.

Un hommage a été rendu pour son investissement de plus d’une décennie et qui reste toujours disponible et à l’écoute de ses trois successeurs du Rotary club d’Epinal Jean-François Barnet, Daniel Sessa et Denis Thomann, conscients du défi à relever. Pour leur première ils ont dû composer avec période d’incertitude, une inflation de tous les postes de dépense. Ils peuvent maintenant dormir tranquilles : le succès a été engrangé.

Comme l’a résumé le trio, le salon a bénéficié d’un bon alignement des planètes, car tous les secteurs ont rencontré le succès. Qu’il s’agisse des entrées avec 10 500 visiteurs au compteur, des restaurants, du bar, des 117 exposants, des restaurants éphémères tenus par le RC-Épinal images et les Kiwanis, des démonstrations culinaires, des multiples concours (œuvre gourmande, service en salle, la cuisine je l’aime je la transmets, du défilé des robes gourmandes, des activités pour les plus jeunes (900 viennoiseries confectionnées par les enfants, 245 livres remis à l’issue d’un parcours gourmand, tout a été dans l’excellence. Y compris la réunion du District 1790, qui a profité de l’événement pour préparer son “Mid-term“ ! Il faut y ajouter l’investissement d’une centaine de Rotariens et conjoints, d’autres bénévoles, de chefs cuisiniers et artisans, le tout dans le partage et la convivialité, pour le plus grand plaisir des visiteurs venus en famille sur trois jours.

Au profit des jeunes handicapés

Les jeunes sont venus en nombre visiter le salon ou soutenir leurs camarades lors des concours. La bonne surprise est qu’ils ont été le relais de l’événement via les médias sociaux, ce qui témoigne de leur réceptivité aux actions du Rotary. Cette année, la présidente du club, Séverine Gérard, pourra grâce à ce succès réaliser les deux opérations qu’elle consacre à la jeunesse et plus précisément aux jeunes en situation de handicap : un projet d’accompagnement des enfants dans des actions de naturothérapie (soins par des actions en contact avec la nature tels que la visite de fermes pédagogiques), en lien avec le centre médico psychiatrique de Ravenel ; un soutien pour aider des jeunes de moins de 20 ans à participer aux jeux régionaux handisport, et à assister aux Jeux paralympiques de Paris 2024. Rendez-vous en 2023 pour la quatorzième édition du salon.