« Un événement incroyable dans l’esprit et la vocation du Rotary : ouvrir des opportunités à tous ceux qui sont en difficulté grâce à une entraide entre jeunes et entrepreneurs expérimentés », a salué Holger Knaak, le Président du Rotary international à l’issue du Rotary green Ssartup week-end qui s’est tenu les 16, 17 et 18 avril dernier, entièrement en ligne.

Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître pour l’équipe image publique de la Zone 13 qui s’est investie durant des mois pour cette opération entrepreneuriale inédite, avec l’aide des districts, dont le nôtre.

Le but du jeu : permettre à des jeunes de créer une entreprise liée à l’environnement en 54 heures. Accompagnés par Serge Darrieumerlou, consultant et ancien directeur de l’innovation de Décathlon et une vingtaine d’experts professionnels, les participants réunis en équipe ont affronté des vagues de doutes et de fatigue pour parvenir à la présentation finale.

Des vers dévoreurs de plastique

À l’issue du challenge, c’est le projet « Worm generation » de Vincent Heurtel, un jeune ingénieur agronome mosellan qui a reçu le premier prix. Le projet consiste à réduire la quantité de plastique en le faisant ingurgiter à des vers à farine.  Une ferme pilote pourrait être implantée à Florange en Moselle.

Nancéienne, Hélène Estienne a initié la démarche TFC (Transmission et formalisation des compétences) pour pallier des départs (ou non) en retraite ou des restructurations dans les entreprises ou administrations. Au cours du Rotary green startup week-end, elle a intégré l’équipe de « Emballons nous » qui développe une housse écologique pour service de livraison de pressing. Le projet s’est classé troisième.

Les deux lauréats sont intervenus à l’occasion de la Conférence de District le 8 mai dernier. Patrick Vilain leur a octroyé une aide financière pour leurs projets respectifs.

La deuxième édition du Rotary green startup week-end aura lieu au printemps 2022.

Revivez l’aventure : https://www.youtube.com/watch?v=tMJeX76LRFc&t=8875s