Notre District 1790 est engagé dans la vaste entreprise de réhabilitation de l’hôpital de la Quarantaine à Beyrouth. Partenaire d’un « Global Grant », il œuvre au remplacement du matériel de l’urologie pédiatrique.

Il y a plus d’un an une explosion a détruit une partie importante du port de Beyrouth. Pour faire face à cette catastrophe plusieurs districts français ont souhaité monter un dossier de subvention mondiale, “Global Grant“, afin de pouvoir mettre en place une action d’ampleur. Grâce aux dons effectués par l’ensemble des clubs du district à la Fondation, nous participons au projet de réhabilitation de l’hôpital pédiatrique de la Quarantaine à Beyrouth par l’intermédiaire d’une subvention mondiale à hauteur de 24 000€ pour notre District 1790. Ce projet d’un montant de 243 000€, porté par le District 1750, est soutenu par le Comité inter-pays France-Liban.

L’hôpital pédiatrique de la Quarantaine, est situé face au port (à l’origine, il soignait les marins en quarantaine). Il a donc particulièrement souffert de l’explosion. Il comprend les services d’obstétrique, de néonatalogie, de chirurgie fœtale et de pédiatrie. Il s’agit d’un hôpital gouvernemental géré au plan médical par une association ASSAMEH. Les médecins sont privés. A la demande du club de Beyrouth, le premier projet concerne le service d’obstétrique qui sera situé au 2ème étage. Le budget s’élève à environ 850.000$. La première tranche concerne la réhabilitation de ces locaux du 2ème étage pour un montant de 285.000$. C’est cette tranche que le CIP s’est engagé à financer soit 243.000€. Les tranches suivantes (matériels et équipements) feront l’objet de GG avec d’autres pays.

Glissement progressif

Le projet a évolué en 2021 car l’UNICEF a proposé de prendre en charge la réhabilitation du bâti à hauteur de 5.5 millions de dollars. L’AFD (agence française de développement) propose une participation de 2 millions d’€ pour le bâti. Dans ce contexte, compte tenu des risques liés aux marchés publics et aux engagements pris entre le RC Beyrouth et le CIP de fonctionner sans intermédiaires et sous la responsabilité du club de Beyrouth, ce dernier se désengage totalement de la réhabilitation du bâti. Il va se consacrer à l’acquisition des matériels et équipements nécessaires. Un donateur a cependant décidé de financer la totalité des équipements du secteur obstétrique (790.000$). Dans ces conditions le RC Beyrouth nous propose de financer les équipements du service urologie pédiatrique pour un montant de 320.000$, qui sera le nouvel axe de notre « Global Grant ». Au niveau des intentions tout a été bien formaté, mais la pandémie nous a rattrapés. La Fondation a consacré une grande partie des financements pour la lutte contre la COVID et a donc décalé notre demande de subvention mondiale pour le Liban sur l’année 2021-2022. Le projet suit donc son cours et nous ne manquerons pas de vous informer des prochaines évolutions.

Patrick Vilain
Past-Gouverneur 1790