Cinquante-deux dictionnaires ont été achetés et offerts par le RC Nancy-Saint Nicolas de Port au centre pénitencier de Nancy-Maxéville. Vingt dictionnaires sont classiques, d’autres des dictionnaires de langues étrangères, (essentiellement des langues des pays de l’Est, Roumanie, Albanie, Lituanie, Croatie et Pologne), et les derniers sont des ouvrages de traduction (espagnol, italien, turc).

 

Répondre aux attentes

Cela correspond aux besoins, compte tenu de la centaine de prisonniers de nationalités étrangères, actuellement écroués à Nancy. Certains détenus ne parlent pas notre langue, et ces ouvrages viennent en complément du guide du détenu, traduit en huit langues.

Ces ouvrages permettent de favoriser l’accès à l’information et au droit, et contribuent à la lutte contre l’illettrisme.

Les dictionnaires sont confiés aux quatre bibliothèques de l’établissement, et au centre de soins délocalisé. Ils seront accessibles aux détenus qui suivent les cours de l’unité locale d’enseignement. Cette unité dispense 120 heures de cours par semaine, données à plus de 300 détenus (soit 40% de l’effectif).

Des résultats encourageants

Cette action vient conforter des résultats encourageants, sachant que la moitié des entrants n’ont aucun bagage, qu’un quart a de sérieuses difficultés à lire, et que lors de la précédente année scolaire, 32 détenus ont obtenu un diplôme initial de langue française, et que 25 français ont obtenu un certificat de formation générale.