Voilà un peu plus de deux ans, lorsque le président du RI a manifesté son souhait de voir le Rotary intégrer le développement durable en tant que pilier de son action, j’ai immédiatement proposé à mon nouveau président d’anticiper.

Je n’ai pas eu de mal à convaincre Jacques, pharmacien et surtout passionné par les plantes, président de la société d’ethnopharmacologie et sensible à la question environnementale. Résultat : un grand succès pour Metz Rive gauche et surtout ses bénéficiaires.

Très vite nous nous sommes tournés vers l’association Torcol, du nom de l’oiseau éponyme et avons conclu avec elle une démarche de soutien. Cette association se consacre à la renaturation de friches dans le sud messin et à l’accroissement de biodiversité. Nous avons engagé l’organisation d’une soirée théâtrale destinée à nous fournir les moyens du soutien et sollicité une subvention du District. Si le théâtre est resté derrière les planches en raison de la pandémie, en revanche le soutien du 1790 nous a bien été accordé. Nous avons néanmoins remis les moyens initialement inscrits au budget, à l’association Torcol, afin qu’elle puisse équiper ses équipes de bénévoles des outils destinés à l’entretien des parcelles acquises. Torcol a aussi transformé un ancien poste électrique, format tour, en gite à chiroptères… En sa faveur nous avons aussi pétitionné pour l’obtention du prix “Servir“ de l’Interclubs messin et du District. Succès sur toute la ligne, puisque le dossier de Torcol a été plébiscité. C’est la nature qui y gagne.

Dans le même temps, Jacques Fleurentin, notre président de l’an passé est allé proposer à l’Interclubs de soutenir une manifestation culturelle messine de premier plan. Le festival Cinématerre. Il a été entendu et nous sommes ainsi parvenus à créer un prix du développement durable et de la biodiversité, qui a été remis à l’un des compétiteurs. En outre cette initiative a permis d’attirer un public de Rotariens vers ce festival du film de l’environnement, contribuant ainsi à élargir son audience. Une belle entreprise commune à ceux qui se sont engagés sous l’égide de l’Interclubs et si possible une démarche qui pourrait perdurer.

A Jacques, a succédé à la tête de Metz Rive gauche, Yves Fanget. Il a d’emblée placé son année sous le signe de l’eau et noué un contact pour soutenir l’association CPN Coquelicots, qui travaille à mieux faire connaître les enjeux de l’eau à la jeunesse. Yves a demandé et obtenu le soutien du District pour cette opération qui devrait connaître son point d’orgue au printemps 2021. Pour MRG, l’environnement et le développement durable… ça coule de source !

M.G.