Dire que pour certains, le travail manuel s’oppose au travail intellectuel… Quelle erreur, quel non-sens !

Il ne peut y avoir de réalisation manuelle réussie qui ne procède d’un minimum d’imagination, qui ne s’appuie sur une réflexion approfondie et ne se structure à partir d’une pensée ordonnée. Ce qu’on pourrait appeler, en quelque sorte, l’intelligence de la main. Une complémentarité que le Rotary de Gérardmer a bien intégrée. Chaque année, il tient à récompenser à travers le Prix du travail manuel qu’il a instauré, les réalisations des lycées professionnels de la ville.

Les élèves de 3e préparation pro et de terminale bac pro.carrosserie du lycée industriel GDG ont été récompensés pour deux projets qu’ils ont menés à bien. Celui de la peinture sur support en tôle, technique très en vogue avec la customisation des carrosseries, et le projet de rénovation du préau de l’établissement en le bardant d’essis selon la méthode d’autrefois.

Bravo à eux et à leurs responsables, le proviseur M. Jung et Mesdames Menet et Martin, leurs professeurs, qui ont encadré ces projets.

Les élèves du Lycées hôtelier JBS Chardin ont concouru sur le thème de la BD en réalisant des desserts inspirés par leur culture ‘’cartoonesque’’. Sur les 10 candidats, les auteurs des œuvres intitulées "BettyBoop", "One Piece" et "Garfield" ont trusté, selon l’ordre précité, les  marches du podium pour la plus grande fierté de leur proviseur M. Lefebvre et de Messieurs Weingartner et Tassin qui supervisaient leur travail.

Sous la houlette de Jean Emile Schmitt et Jean Paul Laruelle les membres du Rotary qui participaient au jury ont été , une fois de plus, impressionnés par le savoir-faire de ces futurs professionnels et ravis de remettre un chèque à leurs lycées d’appartenance pour souligner la reconnaissance du club pour l’excellence de leur travail.