Le programme d’échange des jeunes (YEP) est l’un des piliers de l’action jeunesse du Rotary.

Le programme d’échange des jeunes (YEP) est l’un des piliers de l’action jeunesse du Rotary. Il offre tout à la fois à un jeune lycéen le cadeau d’une expérience internationale inoubliable et une opportunité non-négligeable de promouvoir notre organisme et de véhiculer nos valeurs.

Entre les jeunes français qui partent (les Outbounds) et ceux qui arrivent de quatre coins du monde (les Inbounds), chaque année notre District compte plus de 60 jeunes. 60 ambassadeurs de la paix, 60 futurs Rotariens. A travers cet article de fin de mandature, nous souhaitons vous rappeler les actualités YEP et certains principes auxquels nous devons, clubs et District, adhérer pour pérenniser ce programme. 

Nous pouvons être fiers de nos Outbounds, sélectionnés soigneusement par chaque club, car nous ne comptons aucun retour anticipé (early return). Cela veut dire que nos jeunes, dans leurs pays d’accueil n’ont pas transgressé les règles du programme, notamment les 4D : ne pas boire de l’alcool, ne pas se droguer, ne pas conduire, ne pas entretenir de relation amoureuse. L’équipe encadrante YEP reçoit d’une manière régulière des rapports des jeunes, ceci permet d’intervenir sur des problèmes identifiés pour les régler le plus en amont possible. A propos des jeunes Inbounds accueillis dans notre District, nous avons eu un retour anticipé, mais la raison de ce retour était plutôt d’ordre personnel, la jeune est repartie par sa propre volonté. Avant de partir vers l’aventure, nos jeunes, comme leurs familles, sont convoqués à plusieurs réunions d’information et de formation sur des sujets vastes et variés tels que l’accueil du jeune étranger à la maison, comment faire face au choc culturel, ainsi qu’une explication claire et précise du règlement et les attentes du Rotary de nos ambassadeurs. Ce cadre que nous fixons dès le premier contact avec les jeunes a pour effet de rassurer les familles et démontre notre niveau d’engagement et de responsabilité dans le programme. N’oublions jamais que nous accueillons de jeunes mineurs !      

Moins de départs

Malheureusement, la réforme du BAC nous a impactés en ce qui concerne les inscriptions. Pour le prochain départ qui se prépare, la France constate une forte baisse de ses effectifs par rapport à l’année précédente. Les tendances se font ressentir également dans notre District. Le bilan demeure néanmoins positif car quatre nouveaux clubs se lancent dans cette expérience enrichissante : Nancy Majorelle, Nancy Héré, Commercy et Vittel. L’équipe de District les remercie chaleureusement de leur engagement. Un parti pris du club veut qui aussi dire nommer un YEO, une personne référente pour le jeune accueilli et le jeune français qui part. C’est un poste très important sur lequel nous nous reposons beaucoup car il nécessite un bon contact humain, une rigueur dans le suivi et une adhésion au règlement du District. Ceci est l’une des raisons pour laquelle la formation YEO est rendue obligatoire, au même titre que la formation Fondation. Outre le fait de simplement recevoir des informations, ces formations représentent des moments privilégiés d’échanges entre YEO et avec le responsable des échanges de jeunes dans le District (DYEC). Cela favorise des échanges constructifs et des retours d’expérience entre YEO sur les problèmes rencontrés, les réussites, et également les petites astuces à appliquer quand on est à court d’idées pour faciliter l’intégration des jeunes en France. Un YEO qui exerce sa fonction depuis 5 ans voire plus, profiterait autant de la formation qu’un YEO fraichement nommé. Il est nécessaire de créer du lien entre nous. Puisqu’on se connait bien, il est plus simple de régler les problèmes lorsqu’ils surgissent. Le règlement du programme est un document vivant qui connaît une évolution permanente (2 fois par an) et en venant à ces formations, les acteurs restent informés et connectés.     

Sachons attirer nos bénéficiaires

Grâce au travail de l’équipe YEP et à l’engagement des clubs, nous pouvons assurer un accueil exceptionnel aux jeunes qui nous rejoignent en août. Week-end d’intégration près de Langres en septembre, voyage au Mont Saint-Michel en octobre, visite des beaux marchés de Noël à Colmar en coopération avec les jeunes du District 1680, sortie raquettes organisée par le club de Gérardmer en janvier et l’incontournable journée rotarienne de la jeunesse en mars à Reims, l’année s’annonce déjà bien remplie.     

Nous nous efforçons de trouver un équilibre entre la découverte culturelle et la détente. N’oublions pas que ces jeunes n’apprennent pas qu’une nouvelle langue, pas que les us et coutumes de leur pays d’accueil, mais qu’ils tissent des liens forts avec d’autres jeunes du programme en provenance du monde entier. Le cœur plein d’amour et les étoiles dans les yeux, ils repartent dans leurs pays respectifs et peuvent faire rayonner nos valeurs rotariennes. Ils sont devenus des vrais ambassadeurs de la paix, mais aussi de notre organisation au sens plus large. Ils deviennent des bénéficiaires du Rotary. Il n’est pas secret que le Rotary connaît des soucis de perte des membres et de vieillissement de l’effectif. Cependant, chaque année et rien que dans notre District, nous pouvons vous présenter 60 futurs Rotariens potentiels, sans parler de leurs parents ou leur entourage direct. Qu’il s’agisse d’un jeune que nous envoyons, ou d’un jeune que nous recevons, c’est une graine plantée qui va grandir. Tâchons d’en prendre soin, car la récolte peut s’avérer exceptionnelle !