Arch. C. Klumph, Président du Rotary international émet, en 1917, l’idée de créer un fonds de dotation visant à « faire le bien dans le monde ». L’histoire retient que la première contribution est celle du RC de Kansas City, d’un montant de 27$. Le mouvement est donné, la Fondation est le bras armé du Rotary.

Dès 1928, le fonds atteint 5000$, et est rebaptisé Fondation Rotary. Il devient distinct du Rotary international. En 1930, la Fondation accorde sa première subvention de 500$ à la Société nationale pour les enfants handicapés. L’année 1947 voit apparaître le premier programme de la Fondation : des bourses pour les étudiants. 1965 est l’année faste avec la création des échanges de Groupes d’étude et des subventions de contre partie. En 1978 le programme Hunger 3 H (Humanity, health, hunger) volontaires du Rotary est lancé. En 1985 le programme majeur  Polio plus dont le but est d’éradiquer la  polio dans le monde est engagé. A ce jour, plus de 2 milliards d’enfants ont été vaccinés et l’objectif est en passe d’être atteint. Plus d’un milliard de dollars a été  dépensé mais plus de 15 volontaires du Rotary ont été assassinés lors de campagnes de vaccination. C’est dire si la devise « servir d’abord » est, et reste, d’actualité. En 1987 ce sont les premières rencontres sur le thème de la paix qui conduisent à un programme de la Fondation pour les études sur la paix et la résolution des conflits. 1999 signe la création des Universités Rotary pour la paix. La Fondation est reconnue dans le monde pour la qualité de sa gestion, ses frais de fonctionnement couverts par les intérêts issus du Fonds mondial ne dépassent pas 10% des revenus, alors que dans la plupart des associations caritatives en sont à 30% !  Le Rotary international a un Président et un conseil d’administration, il en est de même pour la Fondation. Mais pour en être Président il faut avoir été Président du RI. Le secrétariat général et  l’administration servent aux deux associations.

 

Deux niveaux d’action

Comme vous pouvez l’imaginer, sans ce bras armé, qu’est la Fondation, le RI n’aurait pas cette capacité de faire le bien dans le monde et d’être ainsi reconnu comme un acteur majeur au service de l’Humanité. Aussi, la Fondation propose de soutenir financièrement les clubs qui désirent entreprendre des actions soit dans leur environnement immédiat soit dans des pays étrangers. C’est tout le sens « d’un don chaque année » fait à la Fondation par chaque Rotarien de par la planète. Ces dons recueillis, associés à des femmes et des hommes prêts à « servir » permettent la mise en œuvre d’actions ciblées ayant un impact significatif au profit des collectivités bénéficiaires. Deux types de subventions sont offerts par la Fondation :

  • Les subventions de District qui ont pour but de financer des actions locales et internationales de courte durée et d’importance moyenne. Ces subventions sont administrées par le District. Chaque année ce dernier dépose un dossier de demande auprès de la Fondation dans la limite de 50% des sommes récoltées trois ans avant par le Gouverneur d’alors au cours de ses visites ;
  • Les subventions mondiales, qui financent des actions internationales de grande ampleur, à fort impact socio-économique et aux résultats durables dans l’un des six axes stratégiques. Le financement par la Fondation peut aller jusqu’à 200 000$ et concerne des actions, qui doivent répondre aux besoins d’une collectivité et être pérennes, même lorsque les Rotariens ne sont plus impliqués.

D’où l’étude spécifique qui est aujourd’hui demandée. Il faut bien comprendre que plus nous donnons, plus nous recevons et nous recevons toujours plus que ce que nous donnons  Alors, au delà des efforts que nous accomplissons, ayons le souci de mettre en œuvre des actions spécifiques au bénéfice de la Fondation pour parvenir au montant de 100$ par Rotarien. L’espérance est pour moi une seconde nature !

Bernard Thibaut
Past-Gouverneur 2012/2013
RC Nancy Emile Gallé