Au cœur de l’ADN rotarien, l’action professionnelle peut se décliner de nombreuses manières pour un club.

Parrainer une mini-entreprise est une opération intéressante alliant transmission des savoirs et soutien à la jeunesse. Focus sur la mini-entreprise du lycée professionnel de Thaon-les-Vosges.

« Le Rotary apporte un œil professionnel indispensable pour les lycéens dans la conduite de leur projet », confie Philippe Gentilhomme. Cela fait quatre ans que cet enseignant du lycée professionnel de Thaon-les-Vosges encadre des mini-entreprises. Suivi par le club d’Épinal et plus particulièrement par Gilbert Lhomme, le processus de création d’entreprise est exigeant. Il ne suffit pas d’avoir une bonne idée, il faut encore présenter une étude de marché, un plan de financement et penser bien entendu à la communication. Durant l’année scolaire 2019-2020, les élèves des sections “mode et aide à la personne“ ont mis leur énergie en commun pour créer un « éco-bag » en tissu respectueux de l’environnement. « À l’intérieur, trois produits à base d’éléments naturels pour la salle de bains, la cuisine et pour les vitres. Un livret explicatif est également remis aux clients », précise Philippe Gentilhomme. Malgré la crise sanitaire, les lycéens ont gravi la deuxième marche de la finale régionale. « Une belle ouverture le monde professionnel », conclut l’enseignant.