Novembre est, par tradition rotarienne, le mois de la Fondation. Un moment privilégié pour se souvenir de ce que, depuis plus d’un siècle les Rotariens soutiennent leurs actions caritatives grâce à la participation financière de la Fondation.

Ainsi notre Fondation redonne-t-elle aux clubs ce que les clubs lui ont donné et même plus grâce à son excellente gestion reconnue depuis des années par des cabinets d’audit indépendants.

Les intérêts servent en partie à couvrir les frais de fonctionnement du Rotary. Pour l’essentiel ces frais sont couverts par nos cotisations et les dons. La Fondation n’a pas de frais de fonctionnement puisque son administration est celle du Rotary encore qu’elle soit dirigée par un conseil d’administration distinct. La Fondation est à notre service et n’est pas une « pompe à finance » inutile et couteuse, comme trop souvent je l’entends dire par des Rotariens qui ignorent son fonctionnement, s’en justifiant par une prétendue complexité. Des formations sont mises en place par le District. Ainsi les Rotariens doivent pouvoir se servir de ce merveilleux outil qu’est la Fondation en parfaite connaissance des rouages et procédures. Par ailleurs tant le site du District que celui du RI apportent des informations précieuses à ceux qui les consultent.

Il faut rappeler que nous manions des sommes au bénéfice de tiers et qu’il est légitime que des règles existent pour garantir une utilisation transparente. Si les clubs ont des formulaires à remplir, des justificatifs à transmettre, des rapports à adresser, il en est de même au niveau du District et c’est bien normal. Il faut toujours garder la règle afin que la règle, le jour venu, nous garde ! Depuis plus d’un siècle grâce à la générosité, à l’esprit d’entreprise des Rotariens des actions caritatives sont menées dans plus de 200 pays dans les domaines de la prévention des maladies, de l’aide à la mère et à l’enfant, du développement local, de l’éducation, de l’accès à l’eau et à l’assainissement favorisant ainsi la paix. Nous pouvons légitimement être fiers des milliards de dollars qui ont été ainsi investis sans oublier la lutte contre la polio et les 2,5 milliards d’enfants vaccinés. La Fondation finance aussi les bourses d’étude, les échanges de jeunes. C’est dire que sans elle nous serions démunis. Cette année encore nous pourrons compter sur un FSD de l’ordre de près de 50 000$ et des subventions mondiales autour de 150 000$. Que d’actions à envisager et à soutenir ! Je suis bien sûr à votre entière disposition ainsi que tous les membres de la commission pour vous aider dans vos demandes de subventions. A vous de récolter les fonds nécessaires à permettre la poursuite de ce bel exemple de solidarité de la Fondation en consacrant par exemple une action au financement. Merci à vous tous pour votre engagement et de consacrer le temps nécessaire à la formation et à mettre vos clubs en situation de régularité vis-à-vis de la Fondation au travers de la certification.

Bernard THIBAUT

Gouverneur 2012/2013

DFRC