La Fondation Rotary ne bénéficie pas toujours, auprès des Rotariens eux-mêmes, d’une image positive. C’est bien regrettable.
Voici quelques réalisations qui devraient porter à revoir ce jugement :

100 ans de la Fondation Rotary - Philippe DELESTRE

Voici quelques réalisations qui devraient porter à revoir ce jugement :

  • 1500 subventions accordées en 2014-2015 pour un montant de 94 millions $ (25,2 M$ en subventions district et 68,7 M$ en subventions mondiales)
  • 3,4 milliards $ alloués aux programmes humanitaires et éducatifs depuis 1947
  • 1,8 milliard $ consacré à Polio Plus et 2,5 milliards d’enfants vaccinés
  • 40 000 boursiers depuis 1947 originaires de 70 pays
  • 1100 boursiers originaires de 130 pays depuis 2002 dans les centres Rotary pour la Paix

Ces quelques chiffres montrent bien, s’il le fallait encore, l’importance de la contribution des Rotariens à l’amélioration de l’éducation et des conditions de vie des hommes du monde entier.  Parfois ne nous arrive-t-il pas d’entendre traiter notre Fondation du terme  peu élégant de « pompe à fric » ! Pourquoi une telle opinion ? Bien évidemment, la Fondation Rotary vit de nos dons et de ceux de nos amis Rotariens ou non. Mais savons-nous en contrepartie réaliser des actions en sollicitant ses moyens financiers ? Sommes-nous capables de construire des projets utiles, visibles, pérennes pouvant bénéficier de subventions mondiales ?

Jusque récemment, nous constations une grande timidité malgré quelques belles réalisations :

  • Dans le village de Taskor, commune de Khum au Cambodge, un projet d’adduction d’eau et de construction de plus de 300 toilettes sèches va assainir la nappe phréatique et changer la vie des villageois. Avec l’appui du District et de la Fondation, la contribution initiale de 17 700 $ de 12 clubs s’est transformée en un budget global de 55 000 $ après apport du District et de la Fondation !
  • Au village Michelet de Nancy, un projet d’un montant global de 35 000 $ a permis d’équiper l’association  AEIM-ADAPEI 54 d’une salle multi-sensorielle destinée à la stimulation de déficients intellectuels. Trois clubs ont apporté la mise initiale de 10 000 $ multipliée par un facteur de 3,5 après intervention de la Fondation et du District.
  • A La Bresse près de Gérardmer, un financement total de 36 400 $ avec un apport de 10 400 $ par trois clubs lorrains et étrangers a permis la réalisation d’un «espace forme santé» doté d’un matériel de dernière génération permettant la rééducation ou le maintien des capacités physiques des personnes âgées et de former le personnel en charge des plus fragilisées.

Les secrets de ces réalisations : un projet d’ampleur en phase avec les orientations stratégiques de la Fondation et du Rotary ; la mise en commun de compétences et d’apports financiers de plusieurs clubs français et étrangers ; l’appel aux ressources du District et de la Fondation !

 Récemment, plusieurs projets d’envergure sont apparus dans les cartons de quelques clubs et devraient pouvoir se concrétiser prochainement : la fourniture de matériel (radiographie, échographie, laboratoire d’analyse médicale) et la formation des médecins et infirmiers à l’hôpital Sainte-Anne de Mananjary   (Madagascar) ; la fourniture de matériel  et la formation de chirurgiens pour le service de chirurgie cardiaque de l’hôpital de Vientiane (Laos) ; l’équipement en matériel d’hortithérapie, d’espace Snoezelen et de psychomotricité pour une maison spécialisée de Thionville recevant des personnes âgées souffrant de la maladie d’Alzheimer.   

Un dernier secret caractérise surtout ces projets : ils ont germé dans la tête de Rotariens de notre district, ce sont NOS projets !

Bien sûr, nous devons nous inscrire dans les axes stratégiques et respecter un certain formalisme dans nos dossiers. Mais comment éviter la dispersion et faciliter le travail de tous quand la Fondation traite 1500 demandes de subventions par an ! Pour tous ces aspects administratifs, sollicitez la Commission Fondation du District, elle vous aidera ! L’essentiel est bien que la Fondation Rotary permette la réalisation de NOS projets, ceux que nous concevons avec nos amis rotariens du monde entier et que nous accompagnons jusqu’à la réception par les bénéficiaires. Voilà toute la différence : seule notre Fondation nous traite en professionnels et nous permet de concevoir et de réaliser nos propres  projets.

La Fondation Rotary n’est pas une Fondation comme les autres !

Photo: Rotary International

Dessin: Philippe Delestre