Feu vert ! La Fondation a approuvé notre dossier de financement d’un séquenceur au profit de l’Institut de cancérologie de Lorraine.

De quoi permettre à tous les clubs et clubs contacts, au District et à la Fondation le financement à hauteur de 281 215$ de cet outil d’investigation non invasif au profit de la santé des Lorrains.

La nouvelle est tombée : la Fondation a approuvé le dossier construit par le District et le RC-Nancy Émile Gallé afin de déclencher un « global grant » d’une valeur rarement atteinte.  C’est un formidable succès pour tous ceux qui se sont mobilisés en faveur de cette opération destinée à servir dans la proximité : c’est à la dire les patients lorrains.

Lorsqu’à l’été dernier, le Gouverneur Pascal Péran tout nouvellement entré en fonction découvre l’action initiée par le RC-Nancy Émile Gallé pour contribuer à l’achat d’un séquenceur en faveur de l’Institut de cancérologie de Lorraine, il choisit de prendre le risque d’en faire une cause districale. Rien n’est initialement joué à l’instant de cette décision, car tout repose sur la bonne volonté des clubs du District et à celle de leurs clubs contacts à travers l’Europe.

Très rapidement cependant, le déclic se produit. La présentation de l’enjeu suscite une vague positive en faveur de ce projet et de tous les secteurs arrivent les promesses de dons. La barre est fixée à un niveau élevé, car le prix du matériel l’est. En outre, pour que le fonds du District puisse intervenir avec son effet levier suffisant pour atteindre l’objectif final de 250 000€, il est nécessaire de parvenir à un seuil minimum de 50 000€ de collecte parmi les clubs et d’un montant proportionnel parmi les clubs contacts. Or, très vite, 50 clubs affichent leur volonté d’en être et déjà 65 000€ de promesses de dons ont été formulées.

Même coup de cœur chez les clubs contact. Ils sont 21 à suivre et à promettre 29 000€, principalement en provenance de Belgique et d’Allemagne. Les jeunes du Rotaract n’ont pas fait exception. Avec un tel volant de base, une première étape est franchie, s’offrant même un joli succès au-delà des attentes. Reste à convaincre la Fondation.

Contact et échanges directs depuis Evanston

A ce moment les gestes du cœur et la bonne volonté doivent être épaulés par l’expertise. Le dossier est confectionné et soumis à un spécialiste des « global grant » d’une part, afin d’en vérifier l’orthodoxie et, d’autre part, à des spécialistes de santé, qui permettent d’affiner le sujet de la demande.

Sur le fond, comme sur la forme, une fois que tout semble bien lissé, ledit dossier part à l’instruction outre-Atlantique. Le processus dure plusieurs mois, est ponctué de demandes de précisions, d’échanges et peu à peu, il s’avère que notre demande coche une à une les cases. Voici quelques semaines, nous apprenons que nous sommes éligibles, mais il reste encore à trancher.

L’incertitude prévaut d’autant plus que le montant sollicité est un peu hors normes, mais en même temps la validité de la démarche, son contenu et la magnifique mobilisation des clubs et de leurs contacts doivent aussi faire pencher la balance.

Très récemment Yves Samuel, l’un de nos responsables Fondation, qui effectue un voyage d’affaires aux États-Unis pousse jusqu’à Evanston et se rend directement chez celui qui, à la Fondation, a la charge de notre dossier. Si les feux sont à l’orange lors de ce contact direct, les derniers éléments nécessaires à la décision finale sont traités en direct avec le Gouverneur. Cette visite de Yves Samuel a décidément été bien inspirée et rudement propre à favoriser le bouclage final.

Le fait est que quelques jours plus tard, tombe l’information : “ Dear Rotarians: Congratulations! Your global grant application for funding a NEXT SEQ sequencer for the Institut de cancérologie de Lorraine in Nancy, France, submitted by District 1790 and the Rotary Club of Wetteren, has been approved by The Rotary Foundation. The award is in the amount of US$ 281 215.00“.

Pas la peine de traduire : nous venons de faire un sans-faute ! La preuve est faite : les demandes de subvention mondiale servent aussi à « Changer des vies » à notre porte. Alors, profitons-en et n’hésitons pas à nous lancer à l’avenir dans le montage de ces dossiers, la Fondation est là pour nous aider à réaliser nos projets.

Le fonds de solidarité du District mettra au pot l’équivalent de 100 000$ et le fonds de solidarité de la Fondation en sera de 80 000$. Le montant y est. Reste à tous à activer les transferts de fonds promis.

Le temps d'honorer ses promesses

Au fil des mois écoulés, la générosité s’est très fortement exprimée à travers des promesses de dons en provenance des clubs et de leurs clubs contacts.

Ils ont fait mieux que satisfaire aux niveaux de contribution souhaité d’une part et d’autre part leur mobilisation a contribué à convaincre les décideurs de la Fondation.

Il est donc désormais temps d’honorer les promesses de dons respectives telle qu’elles figurent sur le tableau ci-dessous et pour cela de recourir au virement à l’ordre du compte dédié dont vous trouvez ici le RIB.

Gilbert Mayer