Covid-19 et Technologies de l'Information : Est-ce un bien ? Est-ce un mal ? Petit tour d'horizon…

Après la grippe "espagnole" (40 millions de morts, 1918), après la grippe "asiatique" (4 millions de morts, 1957), et la grippe de "Hongkong“, (1 million, de morts, 1968), voici le Covid-19. La grippe de Hongkong a été la première pandémie de l'ère moderne, avec le développement des transports aériens. Celle du Covid-19 est celle où les technologies de l'information et de la communication (TIC), et celle où les réseaux sociaux sont entrés dans l'arène. Est-ce un bien ? Est-ce un mal ? Petit tour d'horizon…

Pour tous, une nouvelle donne : Internet

Ces trois dernières décennies nous ont apportés Internet. Ce dernier permet à toute personne de partager très rapidement une idée, une information, et de nourrir potentiellement tous les autres internautes. Rappelons qu'à ce jour, 4 à 5 milliards de personnes ont accès à Internet, que ce soit via son ordinateur, son téléphone, sa tablette, sa télé, sa voiture. Ainsi cette nouvelle pandémie, aurait dû être connue de tous dès le début janvier. Malheureusement, il semble que malgré l'énergie de certains lanceurs d'alertes, l'information ait été freinée, cachée, retardée.

Coté recherche : Echanges et partages d'information facilités,

Heureusement, l'information a réussi à circuler et à se propager. Dans leur laboratoire, les chercheurs du monde entier ont capté l'information, et se sont mis à étudier cet ennemi invisible, insidieux, vicieux.  Alors qu’on a verrouillé des villes et fermé des frontières en réponse à l’épidémie de coronavirus, la science devient de plus en plus ouverte. Cette transparence a déjà transformé le travail des scientifiques et pourrait changer le monde. Mais n'oublions pas de vérifier l'information, même scientifique !

Au quotidien : Emergence des réseaux sociaux

Nous ne comptons plus les réseaux sociaux, qu'ils soient à usage personnel, professionnel ou promotionnel. Quand ces réseaux sont libres, comme cela semble être le cas en Occident, ils sont un vecteur d'information formidable. Malheureusement, l'information qui y circule est parfois trompeuse, voire diffamatoire. De plus, compte tenu de la diversité de ces réseaux, nous sommes de plus en plus dépendants de notre smartphone. Sachons prendre le recul nécessaire et discerner le vrai du faux.

Côté travail : émergence de nouveaux outils

Le télétravail, l'enseignement à distance, les vidéo-réunions, le partage et l'édition de documents en ligne… Voici ce que le Covid nous a fait découvrir. Ces outils bien qu'existants depuis une bonne dizaine d'années, ont vus leur utilisation exploser. 30% des travailleurs utilisent ces outils. Avantages : moins de transport en commun, souplesse dans les horaires, amélioration de la vie de famille, confiance accrue entre l'employeur et l'employé, autonomie. A contrario, certains métiers ne peuvent y avoir accès, car certaines personnes ont besoin d'être encadrées dans leur travail, et celles qui sont moins à l'aise avec la technologie se sentent exclues.

Tuer le temps qui passe : Vive la culture

La nature a horreur du vide ! Le temps libre qui se dégage suite au confinement mis en place, est compensé de diverses manières : certains vont se laisser abattre, d'autres se jeter sur leur frigo, mais beaucoup d'entre nous vont en profiter pour découvrir ce que l'on a toujours voulu faire, mais sans s'en donner les moyens. Avec internet, il nous est facile de découvrir des musées en ligne, en France ou dans le monde entier, d'accéder à des millions de livres, d'accéder à toutes sortes de musiques, de fouiller dans les archives de l'INA, de se former à un logiciel de dessin, de découvrir des opéras, gratuitement dans la plupart des cas, ou pour quelques Euros. Encore plus fort : tester la méditation, apprendre une nouvelle langue, s'initier à la peinture, s'initier au yoga, ou se former au bricolage… Si, tout cela est possible.

Pour les Rotariens que nous sommes, 4 conseils :

  • Découvrir ou redécouvrir nos sites internet (District, le Rotarien, et Rotray.org)
  • Relire avec attention les très belles "Lettres du Gouverneur ", disponibles sur le site du District
  • Apprendre par cœur le critère des 4 questions (oui, oui, il y a bien 4 questions !)
  • Prendre le temps pour les 89% d'entre nous qui ne l'on pas fait, malgré les rappels de nos gouverneurs successifs, de s'inscrire sur le site https://my.rotary.org/fr

Pour conclure :

Bon c'est bien joli, tout cela, mais il nous manque le vrai contact ! Tout en respectant la distanciation sociale, vivement que nous retrouvions nos proches, que nous retrouvions nos amis, que nous nous retrouvions pour partager le verre de l'amitié !

Portez-vous bien !

J.-C. Barthélémy