Jamais les Rotariens n’ont été confrontés à une telle situation : celle de ne pas pouvoir se réunir.

Cependant jamais non plus, ils n’ont pu bénéficier d’outils de communication pour maintenir le lien, voire même l’accroître, tout en déplorant de ne pouvoir maintenir le contact physique. Michèle Larchez (RC-Metz La Fayette), en charge de la communication du District a pris le pouls des clubs dans cette bulle numérique.

Maintien d’un certain rythme, d’une périodicité

Ainsi que le déclare Gilbert Mayer « en tant que Rotariens, nous avions le choix entre ronger notre frein ou inventer la pratique rotarienne allant avec l’absence d’échanges physiques. Les nouvelles technologies nous ont facilités la tâche ». Il ajoute : « J’ai immédiatement adapté la voilure de notre hebdomadaire de Metz-Rive gauche “La Roue libre“ pour la rebaptiser « Le Petit confiné en quête de liberté“. Sa fréquence de parution n’a pas changé ». C’est également le cas à Metz La Fayette, où la newsletter hebdomadaire continue de paraitre chaque semaine, le jour de réunion habituel. Une équipe recueille les contributions des uns des autres, dont parfois les conjoints. Elle rend compte des actions du club, du vécu des « membres sur le front » et propose des idées pour occuper son temps.

Groupes de parole, de travail, réseaux sociaux

Au-delà de la lettre hebdomadaire, d’autres outils sont venus répondre à un besoin d’expression plus immédiate. Un groupe a ainsi été ouvert sur “WhatsApp“ avec un jour et une heure de rendez-vous, à Metz Rive Gauche. Jeux, les casse-tête, images, vidéos y prospèrent. Des téléconférences sont également organisées sur “Zoom“, notamment au District. C’est le cas pour la conférence de rédaction de la Lettre du gouverneur pour le numéro d’avril.  Le Gouverneur nommé Pascal Péran a ainsi proposé une série de séances de travail par ce biais afin de préparer sa future mandature notamment.

Le RC de Gérardmer poursuit ainsi son activité par voie numérique - les réunions se font désormais par Skype. Le club utilise ce même outil pour recevoir des invités. Il a ainsi convié des partenaires hospitaliers, mais aussi le Gouverneur Francis Jacob et entend bientôt organiser une téléconférence avec ses clubs contacts en Allemagne et en Angleterre

Pour le lien avec l’externe, au-delà de la Presse, Facebook et LinkedIn retrouvent tout leur intérêt. Le RC-Metz La Fayette, comme d’autres clubs, s’appuie ainsi sur son compte Facebook pour informer sur son action “masques“, par exemple.

Une entrée de fait, dans la communication du XXIème siècle

Finalement, ce confinement aura au moins eu l’avantage de pousser les réticents à recourir aux nouveaux outils numériques pour rompre la barrière du confinement. De nouvelles habitudes qui ne manqueront pas de laisser des traces. Pourtant malgré le succès des écrans, des applications et des échanges multiples, nous continuons d’attendre avec impatience le dé-confinement. Cette floraison de possibilités d’échanges, de contacts loin de nous suffire, excite au contraire le besoin de nous retrouver !

Camaraderie malgré l’absence, via le mail et le téléphone : l'opération « Homme du jour »

 « L’homme du jour », une initiative du RC-Metz La Fayette, à l’origine imaginée par Michel Barthelemy en 1997 pour que les nouveaux membres se fassent connaître de leurs futurs amis Rotariens. Une opération remise au goût du jour, en ce temps de confinement, “un homme du jour“ est ainsi tiré au sort. Le secrétaire se fait alors une joie d’adresser aux membres le texte de la présentation faite à l’époque devant le club.  Il n’y a plus qu’à se replonger dans ce moment de vérité, de mesurer éventuellement « le travail du temps » et de saluer celui ou celle que le sort a désigné, via un mail, via un coup de fil. « Bonjour, cher ami ! Alors ce confinement… »   Sans surprise, il nous informe qu’il est comme nous, confiné… On papote un peu, c’est très agréable et le tour est joué.    L’occasion de mettre à jour sa fiche, voire d’inciter les petits nouveaux à faire la leur.