En ce mois de février, le Rotary célèbre la Paix et la prévention/résolution des conflits. Décryptage par Bertrand Denis, Missionné par le Gouverneur du District 1790 envers la Paix.

L’abondance de l’actualité en regard de la guerre en Ukraine peut nous faire croire que le soutien à la paix est trop vain alors que le premier anniversaire du conflit est atteint.

Soutenir la paix pour nous, Rotariennes et Rotariens, n’est pas qu’agir sur les conséquences des conflits, même en se félicitant de l’aide apportée à ce pays et à son peuple depuis le début en nos clubs. Notre District est très impliqué, et plus largement le Rotary en Europe, en coordination d’ailleurs avec le « CIP »  (comité inter-pays) impliqué en Ukraine, où les clubs Rotary peinent à faire face en regard des besoins exprimés.

La « Promotion de la Paix » reste l’une des sept causes qui motivent nombre d’entre nous, elle est aussi en soi conditionnée par la mise en œuvre des six autres, qu’un petit tour sur « MyRotary » permet de rapidement visualiser : « Lutte contre les maladies », « Approvisionnement en eau potable », « Santé des mères et des enfants », « Education », « Développement des économies locales » et dorénavant « Environnement ».

Formation de spécialistes de la Paix

Ce septième axe justement prend une importance croissante dans le concept de « Paix Positive » développé depuis quelques années par le Rotary, à savoir quels sont les facteurs permettant de favoriser la Paix et bien sûr ceux sur lesquels nous en tant que rotariens nous pouvons influer.

Depuis des dizaines d’années le Rotary a fait de la paix un objectif majeur en soutenant via sa Fondation des Universités au plus haut niveau qui assurent chaque année la formation d’une centaine de spécialistes de la paix et de la résolution des conflits. Notre District peut promouvoir un candidat à un tel cursus, pensons-y.

Ceux-ci étudient puis œuvrent tout autant sur la prévention que sur le retour à la paix. Mais nul n’ignore maintenant que la paix est menacée par d’autres facteurs que l’esprit de conquête, ainsi du réchauffement climatique qui déséquilibre bien des populations et en pousse chaque année davantage à des exodes périlleux. Périls pour elles, périls pour nous si nos Etats se contentent de préparer la guerre pour maintenir la paix.

Une Terre à partager

En notre District induisons en chacun de nos clubs une manifestation envers la paix, ainsi d’une soirée partagée sur ce thème de la « Paix positive », que notre communauté rotarienne y prenne du recul ; contribuer à son animation fait partie de ma mission, et j’en remercie les clubs qui m’ont invité, dont cette année Sarrebourg et Verdun, et prochainement Longwy, sollicitez-moi !

Nos initiatives personnelles et professionnelles, individuelles et collectives en nos Clubs peuvent aussi favoriser la paix. Fort de plus d’un million de membres, le Rotary peut agir encore davantage comme il l’a déjà démontré auprès des Institutions Internationales. Chaque président international s’engage, ainsi actuellement notre Présidente, il suffit de consulter régulièrement notre « RotaryMag » pour entretenir cette conviction.

Les dix-sept « Objectifs du Développement Durable » de l’ONU culminent ainsi sur celui de la Paix, comme les sept du Rotary, tant il est vrai que nous sommes des professionnels engagés, conscients que par notre leadership nous pouvons et devons œuvrer pour notre destin commun pacifié sur une Terre à partager.

Cultiver l’amitié

Soulignons l’intérêt de nos programmes d’échanges de jeunes, des bénéficiaires qui rentrent chez eux comme autant de vecteurs de paix. Et nos jumelages qui permettent de cultiver bien des amitiés transfrontalières et de soutenir des actions plus ambitieuses. Au-delà du conflit en Europe de l’Est, soyons encore plus forts à cet égard.

Ainsi les rotariennes et rotariens œuvrent pour la paix en regardant l’avenir en face pour nos générations futures, en prônant et agissant pour une responsabilité sociale et sociétale engagée, pour une paix durable et partagée. Parlons-en, et place à l’action en 2023, pour la paix !