La question des effectifs s’invite à chacune de nos rencontres. Surtout après dix-huit mois de quasi-silence rotarien. Le Gouverneur a placé son mandat sous le signe du rebond et il ne s’y est pas trompé. La remise en marche des clubs s’effectue de façons différenciées selon les secteurs et les clubs, mais il est un fait patent : une perte de membres dans l’éther de l’éloignement.

Afin d’être à la mesure d’une manifestation dédiée à la gourmandise, un menu copieux s’imposait. Il l’a été. Le Comité de District élargi, qui s’est déroulé plus de quatre heures durant, au centre des congrès d’Epinal… en même temps que le Salon de la Gourmandise de nos amis spinaliens a été l’occasion, pour le Gouverneur, de dérouler son état d’avancement de la mandature. Voici quelques-uns des sujets majeurs abordés.

Budget : opération transparence

Le Gouverneur a présenté un point d’accomplissement du budget de 245 000€. Pour la première fois, il y fait apparaitre l’avance consentie par son prédécesseur et que lui-même accordera à son successeur. A ce jour 60% des recettes ont été réalisés. Elles reposent notamment sur la cotisation des Rotariens appelée deux fois par an à hauteur de 136€. En ce qui concerne les dépenses, le fonctionnement a été accompli à hauteur de 43%, les déplacements et formations à 11% et d’importantes économies résultent des non déplacements aux États-Unis ou à Amsterdam. Les Zoom ont épargné les finances ! En actions internes, le curseur est à 30% du prévisionnel, mais il reste encore à venir en mars 2022, la Conférence de District. Le Gouverneur ajoute, j’entends être généreux avec les clubs qui se démènent. Ce sera le cas pour le concours d’éloquence du RC-Gérardmer, qui a besoin d’un soutien pour les transports de jeunes.

Effectif : la réplique, vite

La démarche de redémarrage consiste donc à ramener vers le Rotary ceux qui sont loin de ses yeux, avant de s’attaquer à la nécessaire opération de recrutement. Martine Delatte (Gouverneur désigné) est à la manœuvre et campe d’emblée l’enjeu : « depuis juillet nous avons déjà 25 démissions ». De façon dynamique, le District s’est fixé un objectif dans la ligne voulue par le Président du RI : passer de 1 700 membres aujourd’hui à 1 781 membres au 30 juin 2022. Soit un accroissement net de 1 Rotarien par club.

Inondations : Secours engagés

Si certains clubs du District ont traité en direct à hauteur de 10 000€, la collecte effectuée sur le territoire du 1790 atteint 8 350€. « Une belle somme » estime Pascal Péran, qui en remercie les donateurs. Les clubs français ont amené 73 000€ qui sont versés sur une ligne particulière à notre trésorier-centralisateur Bernard Bau. Une partie des fonds (34 000€ en faveur des Allemands) a déjà été utilisée permettant de remplacer l’équipement électro-ménager des plus modestes ou moins bien assurés, ainsi que du matériel scolaire qui n’est souvent pas pris en compte. 10 000€ ont été engagés en faveur des Belges qui bénéficieront du reste de l’enveloppe. Mais dans tous les cas de figure les débours s’effectuent sur devis et facture et dans cette opération de longue haleine, il sera rendu compte de l’emploi des moyens.

Jetons-cancer : engagez-vous

Dans l’action Jetons-cancer, déjà 32 clubs ont manifesté leur volonté d’en être, le 5 février 2022. C’est un départ favorable, mais comme l’explique le Gouverneur : « Même si des clubs ont des pochettes de matériel de l’an passé, ils peuvent les utiliser, mais doivent impérativement s’inscrire. » En tout cas l’implication s’intensifie, puisque l’an passé seuls 22 clubs avaient joué le jeu. La prévision de collecte effectuée par Lydie Mariani est de 22 500€. Si l’on ne veut pas participer il est aussi possible de faire un don. La responsable rappelle aussi que l’an passé malgré une participation limitée des clubs du District, l’Institut de cancérologie de lorraine a bénéficié d’un don de 67 000€, fruit de la répartition nationale des 174 000€ collectés par Jetons-cancer. Nous sommes débiteurs…