La vente de décorations de Noël et de macarons a permis d’offrir trois lames de course à des enfants handicapés.

Au terme de dix jours de présence au marché de la Saint-Nicolas, la vente de décorations de Noël et de macarons a permis d’offrir trois lames de course à des enfants handicapés. Rendez-vous en juin prochain au meeting Stanislas.

«  Pour un enfant, courir est un droit ; pas un devoir ! » Pour la deuxième année consécutive, les dix clubs Rotary de Nancy et le Rotaract se sont mobilisés dans un chalet du village de la Saint-Nicolas pour faire vivre ce principe. Objectif : offrir des lames de courses à des enfants amputés des membres inférieurs, par l’intermédiaire d’Entr’aide. Sous l’impulsion de Jean-Luc Clémençon, un orthoprothésiste à l’Institut régional de réadaptation de Nancy, cette association basée à Toul équipe gratuitement de jeunes handicapés avec un système de prêt gratuit : « quand un enfant grandit, il cède sa lame à un plus petit », explique-t-il.

Du 30 novembre au 9 décembre, quelque 150 personnes se sont succédé dans le chalet, mis gracieusement à disposition par les Vitrines de Nancy. Les 80 couronnes de Noël et des boules de Noël confectionnées par un groupe de décoratrices talentueuses, les macarons des Sœurs Macarons, et les boules et les bougeoirs de la faïencerie de Saint-Jean l’Aigle  à Longwy ont connu un grand succès. Résultat ?  Trois lames de course d’un coût de 1700 € pièces seront offertes à des enfants en juin prochain, à la veille du meeting Stanislas, réunissant les étoiles mondiales de l’athlétisme. Le lendemain, grâce à l’aide du Nancy métropole athlétisme et de la Métropole du Grand Nancy, de jeunes athlètes équipés de lame, pourront, comme l’an passé, participer à une course symbolique applaudis par 3 000 personnes. L’occasion pour les clubs Rotary et Rotaract de Nancy de contribuer à changer le regard sur le handicap.