Ce n’est pas, à proprement parler un nouveau venu, mais Stéphane Blanchot conserve la curiosité et l’enthousiasme de ses premiers pas de Rotarien.

Accueilli au club de Chaumont, il y a tout juste 5 ans, ce patron d’une société de commercialisation de poids-lourds souhaitait donner de sa personne. Son vœu a été exaucé au-delà de ses espérances.

Comment es-tu devenu Rotarien ?

J’ai été contacté par deux membres du Rotary club de Chaumont à une période de ma vie où je souhaitais m’investir autrement, donner de ma personne. Ils m’ont expliqué les valeurs du Rotary. J’avais déjà acquis une culture de club service par le passé, mais j’avais beaucoup de choses à apprendre.

Qu’as-tu trouvé au sein de ce club ?

L’accueil que m’ont réservé les membres a été exceptionnel. Ils ont été attentionnés et m’ont donné une grande partie des informations qui me manquaient. J’ai apprécié la diversité des origines, des profils et des générations. J’ai trouvé que c’était un lieu d’échanges, dans le respect mutuel. Les amitiés que j’ai nouées n’auraient pas été possibles si je n’étais pas entré au Rotary.

Que comptes-tu y apporter ?

Malgré la crise sanitaire et les réunions en visio-conférences durant deux ans, j’ai continué à m’investir. Je suis devenu trésorier, ce qui m’a permis de renforcer mes liens avec l’ensemble des membres. Je suis très attaché au renouvellement des effectifs au sein de notre club. Je trouve qu’il faut aller de l’avant et chacun doit s’y mettre pour trouver des nouveaux membres.

Notre club est attractif par sa diversité et le réseau des anciens qui doit servir aux jeunes professionnels. Notre force réside également dans une ambiance amicale qui ne s’est jamais démentie. Mon premier objectif reste de passer un bon moment à chacune de nos rencontres.