Esthéticienne à Verdun, Sandrine Dumont a découvert le Rotary à travers le programme de “student exchange » au sein du lequel elle souhaite désormais s’investir.

 

Comment es-tu entrée au Rotary ?

Je connaissais un peu le club de Verdun à travers l’action « jus de pomme », mais lorsque ma fille Romaine est partie aux États-Unis, j’ai découvert le Rotary. J’avais un peu d’appréhension, mais ça n’a pas duré. Elle a été bien prise en charge et bien entourée par sa famille d’accueil. Pour notre part, nous avons accueilli deux jeunes : une Argentine et une Japonaise. Avec cette dernière nous avons tissé des liens très forts. C’est à travers cette aventure humaine que j’ai appris à apprécier le Rotary.

Qu’y as-tu découvert ?

Une grande famille qui m’a tout de suite intégrée. J’ai réalisé que le verbe servir n’était pas qu’une intention, mais une réalité de tous les jours. Cela m’a donné envie de m’investir au sein de mon club.

Justement, que souhaites-tu apporter à ton club ?

J’ai pris en main les réseaux sociaux pour mieux faire connaitre nos actions, ce que nous sommes. J’aimerais poursuivre l’aventure en intégrant l’équipe du YEO. J’apprécie particulièrement le contact avec les jeunes et l’ouverture sur le monde, complémentaire avec nos actions locales.