Conseiller en investissement financier de 38 ans, Julien Laurent s’était investi dans des actions rotariennes avant d’entrer au Rotary. Il est plus que jamais mobilisé pour servir.
 

Comment es-tu devenu Rotarien ?

Quand j’y pense aujourd’hui, j’ai l’impression que je faisais partie du Rotary avant d’y entrer. À la demande de mon ami Lionel Dengler, qui allait devenir mon parrain, j’ai participé à plusieurs actions, notamment la collecte de ferraille. Donner un coup de main pour la bonne cause, cela m’allait bien. Mais je n’avais pas envisagé entrer dans un club. Pour tout dire, j’avais une image un peu élitiste du Rotary, mais j’ai changé d’avis à force de participer à des actions.

Qu’as-tu trouvé au sein de ce club ?

J’ai été particulièrement bien accueilli dans le club Nancy-Héré. Nous sommes des copains qui agissent dans la bonne humeur et la convivialité. Je prends beaucoup de plaisir à être Rotarien.

Que comptes-tu y apporter ?

J’apporte beaucoup de mon temps, notamment en étant assidu aux réunions. J’écoute énormément et j’apprends. Je suis toujours partant pour toutes actions du club ou de l’interclub, comme par exemple la banque alimentaire. Avec mon Lionel, nous avons un projet qui nous tient à cœur : organiser un rallye d’autos anciennes pour la cause des enfants malades.