En suivant l’actualité, nous constatons que bien des négociations sont menées pour pacifier, arrêter des conflits, voire les empêcher. Leurs acteurs sont de vrais spécialistes, et parmi eux certains sont passés par une formation rotarienne.

Sur « rotary.org » nous lisons que « Les programmes du Rotary préparent la prochaine génération de décideurs, changent le monde et donnent la priorité à la paix ». Concrètement des « Centres du Rotary pour la paix » forment chaque année depuis 2002, plus de 100 spécialistes à cet effet. Deux types de programmes, de « master » avec 50 bourses d’une part, ou de développement professionnel avec 80 autres bourses, d’autre part sont proposés à des candidats du monde entier. Une nouvelle « université » vient d’ouvrir en Afrique, celle de Makerere, la plus grande d’Ouganda. Elle répond d’évidence à des besoins continentaux tant de la part des pays que des candidats visés. C’est une approche directe du Rotary envers la Paix. Mais bien sûr d’autres de nos programmes contribuent à la paix, ainsi et d’abord nos programmes de leadership pour la jeunesse, dont nos « échanges de jeunes » ; autant de « student », autant de porteurs de paix « bien de chez nous », que nous envoyons à l’étranger, et autant d’autres que nous accueillons en nos lycées et en nos familles via nos clubs. A Reims fin mars, ils vont en un colloque national fêter cette orientation « paix », et nous pouvons les y rejoindre !

Rotary Unesco day

Mais bien des clubs flèchent aussi des actions envers la paix, via des manifestations dédiées, parfois même en « interclub », et aussi via leurs échanges avec leurs clubs contacts, bien utiles pour renforcer la volonté de vivre l’amitié, plutôt que d’en découdre. Alors bravo nos clubs ! Ainsi en Europe, depuis plus de 75 ans nous sommes en paix et ce n’est pas un hasard. Le dernier conflit mondial a amené à définir de nouvelles instances de concertation, ainsi de l’ONU et de l’UNESCO, et des Rotariens ont contribué à l’élaboration de la charte fondatrice, avec en particulier René Cassin, Prix Nobel et Rotarien ! Notre Président Mark Daniel Maloney passe nous voir à Nancy, à l’invitation de notre Gouverneur. Nous aurons l’occasion de lui en parler, jeudi 26 mars à Nancy. Si nous voulons davantage creuser cet axe de paix, rendons-nous à l’UNESCO le 27 mars l’après-midi, pour la réunion de nos « CIP », nos comités inter-pays, et le lendemain samedi 28 mars retrouver plus d’un millier de participants pour une conférence présidentielle -bilingue- dédiée à ce 75ème anniversaire « Ensemble pour la paix ». Nous avons deux représentants permanents à l’UNESCO, profitons-en pour les rencontrer. Tel qu’échangé avec l’un d’eux, Serge Gouteyron, en toile de fond pour construire une « paix positive », il convient de considérer  l’impact des priorités stratégiques du Rotary – au cœur des 17 objectifs des Nations-Unies du développement durable- pour transformer le monde et assurer la dignité de chacun et promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques ». Alors, tel qu’il me l’a indiqué « invitons les clubs, les districts et la Fondation à prendre des initiatives fortes pour « la promotion de la paix et la résolution des conflits ». Ensemble, inscrivons-nous et participons au « Rotary Unesco day » à Paris !

Bertrand Denis
Rotary club Nancy Majorelle
Responsable « paix » en l’équipe du Gouverneur du District 1790