Nous, rotariennes et rotariens soutenons la paix en 2021. La « Promotion de la Paix » est l’une des sept causes qui motivent nombre d’entre nous. Elle est en soi conditionnée par la mise en œuvre des six autres, qu’un petit tour sur « MyRotary » permet de rapidement visualiser : « Lutte contre les maladies », « Approvisionnement en eau potable », « Santé des mères et des enfants », « Education », « Développement des économies locales » et dorénavant « Environnement ».

Ce septième axe va pouvoir donner lieu à des subventions mondiales dès l’été prochain, pourquoi en parler à propos de Paix ? Si les épreuves vécues par les populations du fait de l’accélération du changement climatique justifient directement notre intérêt, elles accroissent aussi le risque de conflits mondiaux, qui s’ajoute à ceux qui induisent déjà des guerres depuis des temps immémoriaux. Depuis des dizaines d’années le Rotary en a fait un objectif majeur. Il soutient des universités au plus haut niveau, qui assurent chaque année la formation d’une centaine de spécialistes de la paix et de la résolution des conflits ; c’est un des programmes spécifiques de notre Fondation, afin que nous ayons des acteurs concrets, joignant le geste à la parole. Notre District peut promouvoir un candidat à un tel cursus, pensons-y ! Lors de la dernière Convention en présence physique, des dizaines de Rotariens de notre District étaient à Hambourg. Quelques-uns ont écouté le dernier prix Nobel de la Paix, Denis Mukwege, invité en ouverture du « Forum pour la Paix » ou « Rotary peace forum » qui précédait, deux jours riches d’échanges sur notre capacité à faire davantage via nos clubs et nos initiatives personnelles et professionnelles. Il a été présenté par notre président d’alors, Barry Rassin.

Son exemplarité, qui lui a valu le prix, a ému, lors de sa conférence, une assistance du monde entier gagnée à sa cause. Celle de contribuer à réparer les corps des femmes mutilées et conjointement d’œuvrer pour que de tels actes cessent, car la prévention peut pacifier les rapports entre les hommes et les femmes d’ici et d’ailleurs.

Dans le contexte international, mais aussi dans des contextes locaux affectés par tant de déséquilibres culturels ou économiques, facteurs de conflits, l’homme souffre, et les problèmes climatiques accroissent certains d’entre eux. A bien des égards, forts de plus d’un million de membres engagés, nous pouvons agir ! Chaque président international s’engage, ainsi actuellement Holger Knaack. Il suffit de consulter régulièrement notre « RotaryMag » pour entretenir cette conviction. En mars dernier, Mark Maloney devait venir à l’Unesco à Paris fêter les 75 ans de la création des Nations-Unies, et mettre en lumière la pleine synergie durable entre les objectifs de l’ONU et ceux du Rotary.

Nous avons des représentants permanents auprès de l’Unesco, le saviez-vous ? Les dix-sept « Objectifs du développement durable » de l’ONU culminent ainsi sur celui de la Paix, comme les sept du Rotary. Car nous sommes des professionnels engagés, conscients que par notre leadership, nous pouvons et devons œuvrer pour notre destin commun pacifié sur une Terre à partager. Est-il besoin de souligner l’intérêt de nos programmes d’échanges de jeunes, des bénéficiaires qui rentrent chez eux comme autant de vecteurs de paix ? Nos jumelages qui permettent de cultiver bien des amitiés transfrontalières et de soutenir des actions plus ambitieuses ?

Lorsque la pandémie aura pu être vaincue, soyons encore plus forts à cet égard ! Ainsi les Rotariens œuvrent pour la paix en regardant l’avenir en face pour nos générations futures, en prônant et agissant dès maintenant comme hier et demain. Telle est notre responsabilité sociale et sociétale engagée, pour une paix durable et partagée. Rotary ? Place à l’action, pour la paix !

Bertrand Denis
Rotary Nancy Majorelle - ADG secteur 3
Missionné par le Gouverneur du District 1790 en faveur de la Paix
Animateur du Forum « Paix-Peace » sur « MyRotary »
Membre de l’Esrag (Environmental sustainability rotarian action group)