Développer les effectifs, laissons cela aux Gouverneurs pensez-vous ?

Avec 1.900 rotariens, apparemment notre district se porte bien, ses effectifs ont augmenté ces dernières années, nous allons même créer notre troisième club en quatre ans.

 

Oui mais, répondons objectivement aux questions suivantes :

  • Quelle est la moyenne d’âge des rotariens dans notre club ?
  • Quel y est le pourcentage de femmes alors qu’elles occupent près de 40 % des postes à responsabilité dans notre société ?

Chacun peut ainsi mesurer le chemin à parcourir si nous voulons être représentatifs de la société civile qui nous entoure et pouvoir y intervenir efficacement !

Voici encore deux autres données:

  • Seulement 20 % des rotariens ont parrainé un nouveau membre,
  • En 10 ans, de 1998 à 2008, 1.100.000 nouveaux membres nous ont rejoints au niveau mondial et pourtant, les effectifs du Rotary International sont restés stables à 1.200.000 !

Bien sûr, nous devons sans cesse rechercher de nouveaux membres plus jeunes, dans des professions nouvelles et les proposer dans nos clubs. Bien sûr, nous devons examiner rapidement les candidatures qui nous parviennent via les sites internet et les réseaux sociaux !

Donnons aussi toutes les informations nécessaires aux futurs rotariens afin que leur adhésion se fasse en toute connaissance de cause !

Mais surtout intégrons-les dans la vie de nos clubs, dans nos comités !

Demandons-leur quels sont leurs projets et aidons-les à les réaliser !

Evitons de les voir partir après 2 ou 3 ans parce qu’ils s’ennuient et qu’ils ne trouvent pas dans nos clubs l’action, la motivation et la camaraderie dont nous leur avions pourtant tant parlé.

Jadis, un ami nous a donné cette chance unique d’intégrer un club de professionnels soucieux d’éthique et de service, recherchant la camaraderie.

Nous n’allons tout de même pas conserver égoïstement cette opportunité pour nous-mêmes !