Jean Courquin nous a quittés le 25 février dernier, à l'aube de ses 92 ans. Ingénieur dans la Fonderie, il était entré en 1959 au Rotary Club de Pont-à-Mousson qu'il présida en 1976-1977.

Puis il participa à la création du RC Nancy Nord, dont il assuma la présidence l'année suivante. Le RC Nancy Nord changea de dénomination en 1989 pour devenir le RC Nancy Ducale.​

Pendant une quinzaine d’années, Jean Courquin a été l’animateur, brillant et enthousiaste, de l’équipe de promotion du technopôle de Nancy Brabois.  Ce concept précurseur dans les années 1980 avait été établi par Bernard Guerrier de Dumast. L’engagement de Jean et sa totale disponibilité pour accueillir des visiteurs prestigieux et du monde entier ont permis à l’époque de placer l'agglomération nancéienne dans le palmarès des trois grands Territoires d’Innovation de France, leader aussi en Europe et dans le monde.
 
Lorsque le Pr Castagné proposa le concept d’École de l’Innovation et de Promotech, Jean Courquin s’y est entièrement investi. Il a contribué à l’essor d’une approche entièrement nouvelle, faisant évoluer les notions de transfert de  technologie vers celle de l’innovation, de création d’entreprises innovantes.
 
Il s’est impliqué directement dans le lancement de cette école de l’innovation qui a vu s’affirmer une nouvelle discipline : celle du génie des systèmes industriels. Les valeurs de ce rotarien étaient celles de la jeunesse et du professionnel. Au RC Nancy Ducale, il insistait toujours sur ce point lors de ses  interventions : «Nous sommes des professionnels au service de la jeunesse, pour guider ces jeunes vers leur avenir professionnel».
 
Homme entreprenant et ne reculant jamais devant les responsabilités, Jean Courquin devint gouverneur du District 168 (alors Alsace-Lorraine) au cours de l'année rotarienne 1986-1987.  Il était officier dans l'Ordre national du Mérite. A son épouse Monique et ses quatre enfants, nous présentons l'expression de nos condoléances attristées.