Mars signe traditionnellement le temps de concentration de tous les nouveaux élus rotariens du District

2019 n’y a pas fait exception. Le séminaire de formation des présidents élus s’est tenu à Saint-Jean-de-Bassel et a été l’occasion d’ouvrir des perspectives sur l’avenir du Rotary.

Au milieu du village de Saint-Jean de Bassel se tient le couvent des sœurs de la Divine Providence. La propriété est impressionnante par son parc magnifique et par l’architecture des bâtiments. Le long de l’allée centrale, quelques places de parking sont encore disponibles et c’est une première rencontre avec un président élu et son épouse.

Après l’accueil et les formalités, nous voici tous réunis pour un séminaire de formation de deux jours en compagnie de Cordula Hildebrandt, Gouverneure 2018-2019, et de Francis Jacob, Gouverneur 2019-2020. « Le Rotary connecte le monde », thème de Mark Daniel Maloney, président du Rotary international pour notre année, se décline selon plusieurs axes :

  • Augmenter les effectifs tout en veillant à accueillir des femmes, à diversifier les âges, à recevoir des Rotaractiens ;
  • Améliorer l’implication des membres en faisant participer davantage les familles ;
  • Promouvoir les actions pour mieux faire connaître le Rotary et développer son rayonnement.

Le combat pour les grandes causes continue bien entendu puisque Polio plus reste l’un des axes prioritaires. Cependant il est aussi important que le Rotary s’adapte au mode de vie des nouveaux Rotariens, à leurs contraintes professionnelles ou personnelles liées à la société du XXIe siècle. C’est pourquoi, il faut réfléchir à des modalités pouvant convenir à tous. Nous en discutons lors des repas conviviaux pris avec d’autres présidents élus et différents adjoints du Gouverneur.

Apprendre à se connaître

Les belles images de Francis Jacob nous invitent ensuite à le rejoindre lors du voyage de l’amitié pour un grand tour d’Israël et la saynète émouvante de Marie-Françoise, son épouse, autour du thème « Coucou Mamie, Papie » nous rappelle que nous pouvons bien consacrer un peu de temps à nos aînés.

En fin de soirée, Rodolphe Vilair anime un atelier de travail collaboratif qui nous permet de nous réunir par secteur, de mieux faire connaissance et de réfléchir à notre façon de mener une réunion statutaire.

La dégustation des spécialités apportées par chacun nous permet de partager nos expériences, les actions mises en œuvre dans nos clubs respectifs et nos points de vue.

Le lendemain, le maître du temps veille à la répartition de la parole pour que chacun puisse présenter l’un des axes de travail du Rotary : la Fondation, les actions jeunes, les effectifs, les formations, les différents prix, les bénéficiaires et les instances.

Lors de la réunion avec notre adjoint du Gouverneur, nous avons beaucoup échangé sur nos modes de fonctionnement respectif et des pistes de travail et de coopération se sont dessinées.

Cette formation revêt un caractère positif par différents aspects. Elle met en relation les présidents des clubs de chaque secteur et offre la possibilité d’apprendre à se connaître. Il est aussi intéressant d’échanger avec des Rotariens qui occupent différentes fonctions à l’intérieur même du Rotary.

Les informations présentées permettent à chacun de réfléchir aux orientations données par le président international, de mieux appréhender le rôle de président et de penser un projet pour son club.

Sylvie Vitel