Les voyages forment la jeunesse, dit l’adage. Les enseignants du lycée Hanzelet l’ont pris au pied de la lettre

Les voyages forment la jeunesse, dit l’adage populaire. Les enseignants du lycée Hanzelet l’ont pris au pied de la lettre incitant leurs élèves à s’expatrier régulièrement, pour parfaire leur enseignement. L’an passé, un groupe avait été intégré au sein d’une usine de Saint‐Gobain en Angleterre.

Cette année, ce fut l’Allemagne et Sarrebruck qui ont tendu les bras aux élèves. Trois sont inscrits en formation d’électricien, un seul en maintenance. Tous trois ont fait part de leur expérience du monde du travail Outre‐Rhin. Même au sein de l’Europe, des méthodes divergent parfois, offrant in fine sur le CV de ces jeunes, une expérience enrichissante. Ce n’est pas la délégation du Rotary club qui dira le contraire. Autour de leur président, Dominique Maigrat, ils ont fait le déplacement afin d’écouter le récit de ce stage. Mais ont également remis un chèque de 1 000 euros à l’un des élèves. Vincent Choley fut l’heureux bénéficiaire de cette aide, décernée au titre de l’aide au financement de stage.

« Cela rentre clairement dans nos compétences », a mis en avant le président du Rotary, expliquant que le club service n’aide qu’un enfant par an. Gageons que tous sont revenus riches de leur expérience. De quoi les conforter dans leur avenir
professionnel, ou qui sait, leur laisser entrevoir des formations complémentaires. « En qualité d’électricien, vous pourrez travailler aussi les missions des installateurs réseau », a mis en avant Didier Keck.

Droit article et photo: L'Est Republicain