Une action humanitaire en cours au Népal, dans le cadre du thème du mois d’avril: la santé de la mère et de l’enfant.

Dans cet esprit, le club de Nancy a été approché il y a un peu plus d’un an, par un de ses membres, Christophe Bernard. Sa sœur, Clotilde, est médecin et vit au Népal depuis de nombreuses années. Elle y a constaté la fragilité du système de santé népalais, et le taux de mortalité infantile élevé. Son appel a été entendu et la mobilisation s’est accomplie.

En lien avec une association, l’AFPN, qui travaille au Népal pour améliorer les conditions de naissance des enfants, Clotilde propose une action de formation concernant 27 sages-femmes, actives dans les villages népalais, mais dont la formation n’est pas suffisante pour faire face à des situations de naissance difficile. Le coût de cette formation, qui est encouragée par le gouvernement népalais et qui sera donnée sur place, est de 39 000 $. Le club de Nancy a fait appel à ses clubs contact de Verviers en Belgique et de Mannheim en Allemagne, ainsi qu’à leurs districts et au nôtre. Le club de Metz, et le club Nancy Emile Gallé ont rejoint le projet. La recherche d’un club partenaire népalais a été compliquée, mais il sera probablement le club de Katmandou West.

Le financement de cette action de formation repose, en complément des clubs et de leurs districts, sur la Fondation Rotary par le biais d’une subvention mondiale.

Elle doit se dérouler dans les prochains mois, dès la finalisation du montage avec les différents partenaires.

11 000 dollars via les clubs

Dans le projet actuel, les cinq clubs apporteraient 11 000 $, les trois districts concernés la même somme et la fondation Rotary 17 000 $.

Chaque dollar apporté par les clubs, et donc par les Rotariens, permet d’apporter quatre dollars, après bonification, au projet. Il faut certes, trouver un projet susceptible d’être financé par la fondation Rotary. Ensuite un peu de persévérance est nécessaire pour trouver des partenaires et monter les dossiers.

Mais, ne sommes nous sommes des professionnels en mesure de l’accomplir ? Grâce à cette mobilisation bonifiée, le Rotary contribue à l’amélioration de la santé la mère et de l’enfant dans un pays médicalement peu développé.

Tous les clubs de notre District sont capables de monter de telles actions. Nous disposons de fonds spéciaux du District (FSD) en quantité tout à fait suffisante pour ne pas brider notre imagination et notre envie de faire du bien.