Divine surprise en cette rentrée: notre trésorier m’avise que nous avons reçu un transfert de la part du District !

1 548€ sont venus créditer notre compte, honorant ainsi la promesse de soutien à une action à venir.

Parce que pour être certifié, un club doit nécessairement dépêcher l’un de ses membres à la formation dédiée au fonctionnement de la Fondation, je me charge de cette présence. Ce ne sera pas peine perdue. Car même si après une vingtaine d’années de vie rotarienne, dont dix aux commandes du secrétariat, les arcanes de la machine rotarienne me sont familières, il n’est jamais d’occasion de trop se cultiver. Va donc pour cette session à Fey en rive d’autoroute A-31, qui soit dit en passant est un succès de fréquentation. Preuve que la demande de dépaysement vers le nord correspondait bien à un besoin ! Après avoir entendu Bernard Thibaut, le deus ex machina de la journée, on se sent plus fort, plus armé, mieux au fait des procédures. Bref, prêt à relever le défi de la quête d’une subvention du District en attendant un jour de solliciter la Fondation pour un projet plus important.

Réinsérer

Je profite donc de cette manne fraîchement surgie, pour entreprendre ma présidente élue. Je lui parle de subvention d’un projet qui reste à trouver et à concrétiser. Ma conviction et mes arguments font mouche. La présidente élue en question propose un projet de soutien au foyer Carrefour de Metz. Une institution qui épaule les jeunes à l’insertion sociale et professionnelle alors qu’ils ont entre 16 et 25 ans et sont en général sortis des horizons scolaires, mais surtout sans job. L’idée serait d’offrir à Carrefour un écran blanc tactile, outil pédagogique essentiel, afin de mieux contribuer à la remise sur pieds desdits jeunes. Coût de l’opération : 4078€. Si pour sa part le RC-Metz Rive gauche s’emploie à monter une opération dont le bénéfice ira à cette œuvre, la présidente élue et son secrétaire, son trésorier aussi, travaillent dans l’ombre à obtenir la subvention du District. La demande est fixée à 2000€ et démarre la constitution du dossier.

Chassé-croisé

Facilement téléchargé à partir de “My Rotary“, ledit dossier est complété par l’équipe dirigeante de MRG et adressé en haut-lieu chez le responsable Fondation, ainsi qu’au responsable des subventions du District. Là, l’affaire se corse un peu. Un chassé-croisé de pièces en résulte, jusqu’à ce qu’un échange permette de correctement apprécier les demandes. Puis le dossier suit son cours. Pour MRG l’année se termine et la nouvelle présidente accède aux manettes le 1er juillet. Survient la période estivale, peu propice aux fastidieux mais nécessaire actes de gestion du club. Au retour, c’est le relance qui occupe les esprits, quand survient la bonne nouvelle : la subvention est déjà sur le compte ! Finalement un peu de temps, beaucoup de bonne volonté, quelques efforts administratifs et surtout une dose d’imagination auront permis de conclure. Ca donne envie de persister. Preuve que la subvention du District ca marché, à condition d’anticiper.