"Bonjour à tous, je m'appelle Rafaella, je suis brésilienne mais pas de Sao Paolo ni de Rio. Je viens d'une petite ville de 4 millions d'habitants au nord-est du pays qui s'appelle Recife.

Enfin bref. Le Rotary m'a demandé de dire quelques mots sur les bénéfices et la joie qu'amène un échange. Et c'est bien sur avec un grand plaisir que je le fais. Si je vous racontais tout ce que j'ai appris et de quelle façon j'ai mûri, je pense qu'on finirait  demain soir. Donc, je vais vous dire le plus important.On ne fait pas un échange uniquement pour apprendre  une langue. On le fait aussi pour la culture et pour soi même.

Quand je suis arrivée ici en France, je ne m'attendais pas de tout à être acceptée aussi facilement par les Gerômois. D'après toutes les histoires que j'avais entendu sur des étudiants qui ont eu des problèmes avec leurs échanges, j'étais prête pour avoir une année difficile. Heureusement, je m'étais trompée. J'ai eu des expériences magnifiques et que je n'oublierai jamais. J'ai eu l'opportunité d'aller faire du ski en Autriche, de connaître plusieurs villes en France, d'apprendre des leçons de vie que probablement je n'aurais pas eu la chance de vivre si je n'étais pas venue à Gérardmer.

J'ai eu la chance d'aller à Lisbonne et de faire un bustrip dans six pays de l'Europe. Mon échange m'a permis d'évoluer personnellement et de voir le monde et la société d'une façon complètement différente. Il m'a offert aussi l'opportunité de goûter de nombreux fromages...

Mais je pense quand même que le plus important c'est qu'en faisant un échange, j'ai eu l'opportunité de connaître des personnes magnifiques que je vais amener avec moi pour toujours. Je suis partie du Brésil avec une famille, mais je vais rentrer avec cinq. Les autres étudiants d'échange sont devenus ma famille aussi. Mes familles d'accueil m'ont traité comme une vraie fille à eux et du coup, je les considère comme ma famille aussi. Mon échange n'était pas du tout ce que j'attendais, il est bien meilleur. Je dis toujours qu'un échange est comme un œuf Kinder; on ne sait jamais quelle va être la surprise, mais ça vaut toujours la peine de l'acheter.

Merci au Rotary et à ma famille brésilienne pour cette opportunité."

Rafaella.