Le public est venu en grand nombre au salon de la Gourmandise qui a  invité les vins, la gastronomie et les arts de la table

Le public est venu en grand nombre au 9ème salon de la Gourmandise qui a  invité les vins, la gastronomie et les arts de la table au centre des Congrès d’Épinal sous le parrainage exceptionnel de Angelo Musa, Meilleur ouvrier de France. Un salon animé par cent 110 exposants, proposant dégustations, démonstrations culinaires, et trois défilés de mode gourmands.

Comme les années précédentes, ce salon a proposé ses habituels services et temps forts : des démonstrations culinaires, pâtissières et chocolatières, trois défilés de mode de robes gourmandes, deux restaurations, des dégustations froides au bar du Rotary club d'Épinal, des desserts préparés sur place par les élèves du lycée Notre-Dame, des événements gustatifs, dans une ambiance de fête animée par le très dynamique Jean-Pierre Roussel. Une exposition et un concours d'œuvres gourmandes réalisées par les apprentis de la section Métiers de bouche du CFA d'Épinal, a aussi concouru à la renommée de cette neuvième édition. Plusieurs animations à destination des enfants: la création d'une viennoiserie sur le stand de la boulangerie, les maquillages par Carole Touzet, la lecture et les dessins sur le stand du C.R.I.L.J, une tombola, et nouveauté, la création d'un concours ouvert aux jeunes talents des LEP des Vosges. Sous le parrainage de Angelo Musa, lorrain, champion du monde de pâtisserie en 2003 et Meilleur ouvrier de France 2007 et actuellement au Plaza Athénée à Paris, ce salon a été une très grande réussite.

Même les robes sont en chocolat

Pas moins de mille deux cents pétales en chocolat. Voilà ce qu’il a fallu à Jérôme Schmitt pour fabriquer les roses qui ornent la magnifique robe en chocolat portée pour le Salon de la gourmandise. Une robe très sexy, mais lourde de 7 kilos de chocolat à porter. Pour le défilé de robes gourmandes, les différents artisans ont mis la barre très haut. Six créations ont été présentées avec une nouveauté : une robe en pain et en viennoiseries proposée par la fédération des artisans boulangers et pâtissiers des Vosges. Les mannequins ont défilé aux côtés d’une reine des neiges sortie de l’imagination des élèves et des enseignants du centre de formations d’apprentis d’Épinal. Du sucre sous toutes ses formes qui a donné l’impression que la grande robe bleue et blanche était recouverte de glace et de neige. Tous les métiers ont participé. La carrosserie a fait la structure des ailes et de la robe, les pâtissiers ont travaillé le sucre, les esthéticiennes ont décoré les macarons. Le chocolatier Philippe Lamielle a choisi la sobriété. Il a récupéré la toile de jute dans laquelle sont conditionnées les fèves de cacao pour la parsemer de jolies fleurs en chocolat aux couleurs du Rotary.  Un Rotary club d’Epinal comblé par son succès si formidablement partagé.

Les chiffres clés du salon

  • 11.000 visiteurs (nouveau record d'affluence)
  • 840 diplômes de petits mitrons
  • Plus de 350 livres offerts aux enfants venus sur l'espace du CRILJ
  • 140 douzaines d'huitres vendues au Bar du Rotary