Les 30 novembre et 1er décembre 2018 se déroulera la grande collecte de la Banque alimentaire

Un rendez-vous désormais bien marqué au calendrier des Rotariens, qui tant à Nancy qu’à Metz s’emploient à lui donner vie et résultats.

La Collecte à Nancy

Créée le 21 juillet 1987 par Paul Eder, la Banque alimentaire de Nancy et de Meurthe-et-Moselle est organisée pour collecter et distribuer une aide alimentaire à ses partenaires. En 2017 grâce au relais des 75 associations et CCAS partenaires, 26.000 personnes ont bénéficié d’un accompagnement alimentaire dont plus de 750 enfants de moins de 3 ans et 3.100 enfants de 4 à 14 ans. Les denrées proviennent, pour 16 % de l’Union européenne, 2 % du CNES, 52 % des grandes et moyennes surfaces, 12 % de l’industrie agro-alimentaire, 7 % des collectes et 11 % des autres Banques alimentaires. Chaque année près de 1.400 bénévoles assurent la collecte dans les magasins de la région. Les dix clubs Rotary de Nancy se chargent de collecter sur le site de Cora Houdemont et réunissent plus d’une centaine de Rotariens durant deux jours, le Rotaract renforçant les bénévoles. Il s’agit d’aider les plus démunis à se restaurer en distribuant les produits alimentaires et en animant les ateliers cuisine pour les utiliser au mieux et lutter contre le gaspillage alimentaire. A Nancy le point de chute est au marché de gros 36, rue Jean Mermoz à Vandoeuvre. En personnel, ce sont majoritairement des bénévoles qui animent. Ils étaient 86 au 1er janvier 2018, épaulés par 12 salariés, et 6 services civiques qui ont complété le dispositif. En locaux et matériels, l’organisation compte sur un entrepôt de 2260 m², 205 m² de locaux de service, 8 chambres froides, dont 3 négatives et 1 SAS de tri, 8 véhicules utilitaires dont 5 réfrigérés, 5 tournées de ramassage quotidienne, 1 cuisine mobile, 1 chariot élévateur frontal, 5 gerbeurs, 8 tire-palettes manuels peseurs, 2 vélos mixeurs, qui composent l’outil logistique. Pour assurer ses besoins, la démarche bénéficie de subventions de collectivités reçues des communes, des intercommunalités du sud du département et du Conseil départemental. Des dons d’entreprises, grâce à divers partenariats sur des opérations ponctuelles, ainsi que des dons de matériels ou de services s’ajoutent les uns aux autres. Des dons de particuliers, reçus régulièrement, permettent de constater l’intérêt croissant du grand public pour l’action menée au service des plus démunis. Pour 1 € de don ou de subvention, le travail effectué représente 4,40 € et c’est 18,66 € d’aliments qui sont redistribués. 2.221 tonnes ont été collectées en 2017. La valorisation du travail fourni en 2017 représente en dons et subventions 325.000 €, en bénévolat 1.115.000 €, en mécénat 320.000 € et la valeur mercuriale des produits distribués 6.100.000 €. Rejoignez-nous les 30 novembre et 1er décembre pour la collecte 2018 en vous inscrivant dans vos clubs respectifs.

Gérard Paquin, responsable collecte à Nancy

La collecte à Metz

En Moselle, l’an passé, la Banque alimentaire a atteint les 1.600 tonnes distribuées au fil de la campagne d’hiver.  60 associations et autant de bénévoles ont contribué à récolter 200 tonnes dans une centaine de magasins en Moselle et un millier de Mosellans ont prêté main forte au dispositif. Depuis 1984, année de création de la première banque alimentaire en région parisienne, l’objectif n’a pas changé : lutter contre la précarité et le gaspillage alimentaires. Une centaine de banques (79 banques et leurs 29 antennes) installée sur le territoire national et en outre-mer, collecte, trie, distribue tout au long de l’année plus de 100.000 tonnes de denrées. Elles sont destinées aux 5.400 associations   caritatives partenaires des banques alimentaires. Ces associations, à leur tour, les distribuent à plus de 2 millions de personnes en situation difficile. C’est une formidable chaîne de solidarité qui est en action. Solidarité des magasins qui mettent à disposition les produits estimés ne plus être commercialisables bien que  toujours consommables, les industriels de l’agro-alimentaire qui spontanément  offrent des produits, l’Europe qui dans le cadre du Fonds d’aide aux démunis finance  des produits et les particuliers qui font un don lors de la collecte nationale annuelle. Solidarité des 6000 bénévoles, qui quotidiennement sont à la manœuvre pour assurer le bon fonctionnement des opérations de collecte, de tri, de distribution, de formation, d’écoute auprès des partenaires associatifs. Solidarité du public qui à l’occasion de la collecte nationale annuelle répond présent au rendez-vous pour soutenir ceux qui sont dans la difficulté. Lors de la collecte de 2017, 11.500 tonnes de denrées, soit l’équivalent de 23 millions de repas ont été rassemblées, 130.000 bénévoles se sont relayés dans les 9.000 points de collecte organisés pour l’occasion. Les Banques alimentaires ont besoin de vous, tant pour partager le « gilet orange » de bénévole d’un jour ou de quelques heures seulement, que pour les aider en faisant don quelques denrées et partager un peu de notre bien-être avec ceux que la vie a momentanément blessés. Soyez au rendez-vous des 30 novembre, 1er et 2 décembre 2018, contactez la Banque alimentaire de votre département. Bernard Dandrel, fondateur de la Banque alimentaire, disait : « Nous sommes très attachés à la notion de « partage » et de « repas partagé », c’est-à-dire à l’accueil des bénéficiaires dans des locaux où ils peuvent venir déjeuner ou dîner. Le lien social se recrée. Nous savons que le repas induit convivialité, chaleur et communication ».

Elisabeth Didion, responsable à Metz