Déjà sous Jean-Paul Haton perce… un nouveau Gouverneur pour l'année 2020-2021. La permanence de l’action et de la gouvernance du district rotarien exige cette anticipation.

La nomination du Gouverneur s’accomplit selon la procédure de la commission dédiée qui comprend deux collèges. Celui des anciens Gouverneurs (5 membres) qui réunit Bernard Thibaut (Nancy Emile Gallé), Jean-Claude Hecquet (Chaumont), Bruno Vernin (Nancy), Charles Claude (Epinal) et Jacky Chef (Nancy Ducale). En second lieu un collège des clubs (5 clubs électeurs + 5 remplaçants) intervient également dans cette nomination. Les Présidents des clubs sont tirés au sort lors du comité de District du 18 novembre 2017 à Epinal.

Pour que son Président puisse être électeur, le club doit être à jour de sa cotisation au RI à la date du 31 octobre 2017. L’élection a lieu début janvier 2018 à l’issue du comité de District à mi-mandat réuni le matin. Les clubs du District sont invités à faire parvenir la candidature éventuelle d’un de leurs membres au Gouverneur en exercice, Jean-Paul Haton,  avant le 30 novembre 2017.

Le candidat ou la candidate devra être présenté par son club; avoir été Président d’un club pendant une année complète ou être Président fondateur d’un 
club, de la date de la remise de charte au 30 juin pendant au moins six mois; être en règle vis-à-vis de son club et être prêt à assurer ce poste et capable d’assumer toutes les obligations liées à la fonction; appartenir à un club en règle vis-à-vis du Rotary international et du District. Le dossier transmis par le club devra comporter  une lettre de proposition de candidature signée par le Président et le Secrétaire du club ; un curriculum vitæ du candidat ou de la candidate accompagné de deux photos d’identité ; une copie de la résolution adoptée en assemblée générale du club proposant la candidature; une lettre de motivation signée par le candidat ou la candidate.

La sélection doit se dérouler avec toute la dignité due au poste et conformément aux principes du Rotary international. Les candidats ou candidates présenteront leur projet devant le collège électoral. Tout Rotarien entreprenant une campagne électorale pour se faire élire à un poste de dirigeant du Rotary encourt l’inéligibilité à ce poste ou à tout autre, en fonction des décisions du conseil d’administration du Rotary international. Par ailleurs, les districts doivent  désigner à ce poste le Rotarien le plus compétent et éviter toute procédure favorisant un roulement entre clubs ou secteurs.