La recherche puis l’intégration d’un nouveau membre au sein d’un club n’est pas chose aisée. Il suffit de constater le nombre de rotariens qui nous quittent après seulement quelques années de présence parce qu’ils ne se sentent pas intégrés dans le club !

 

Le processus d’accueil et de fidélisation

Il passe par deux étapes:

-  Il s’agit d’abord de trouver un candidat potentiel parmi ses relations personnelles et professionnelles et de le présenter au club. S’ensuit une phase de connaissance réciproque qui, si elle est positive pour les deux parties, s’achève par l’admission et l’intronisation du nouveau membre. Dans cette phase le nouvel impétrant reçoit les informations de base sur le Rotary !

-  Mais c’est alors que vient la phase délicate. Il s’agit de permettre au nouveau membre et à sa famille de connaitre tous les rotariens du club, de lui expliquer la mission des différentes commissions pour l’impliquer dans celle la plus compatible avec ses centres d’intérêt et le guider dans les responsabilités qu’il va prendre, de l’accompagner dans un autre club ou aux manifestations du district (séminaires de formation, assemblée générale, conférence de district), de s’assurer qu’il est à l’aise au sein du groupe et répondre à toutes ses questions !

2 étapes, deux missions !

D’abord le parrain présente le nouveau membre au club pour l’y faire admettre, il lui donne les premiers rudiments de culture rotarienne.
Puis le mentor, conseiller sage et expérimenté, va accompagner le nouveau rotarien dans sa phase de développement.

 

2 missions pour un seul homme ? Pas certain !

Le mentor doit connaitre et s’intéresser suffisamment au Rotary, il doit pouvoir consacrer du temps au nouveau rotarien.

Dans de nombreux cas et par souci de réussite il vaut mieux confier ces deux missions à deux personnes différentes !
L’objectif est bien de donner envie de rester au sein de la famille rotarienne !